Maroc: El Othmani rencontre une délégation du FMI

Publication: Mis à jour:
FMI
DR
Imprimer

ÉCONOMIE - Saâd Eddine El Othmani a reçu lundi, à Rabat, une délégation du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Nicolas Blancher. Les discussions entre le chef du gouvernement et le chef de la mission du FMI au Maroc ont porté sur la troisième ligne de précaution et de liquidité (LPL), d'une valeur de 3,42 milliards de dollars, accordée au royaume en juillet 2016.

Les deux parties ont passé en revue les différents aspects du partenariat entre le Maroc et le FMI, mettant en avant le "progrès significatif qu'a réalisé le royaume en matière d'instauration des bases de la stabilité financière, de consolidation du cadre macro-économique et d'encouragement des investissements", indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

El Othmani a également souligné "l'engagement total du gouvernement à poursuivre les réformes structurelles, le renforcement des programmes sociaux et l'amélioration des approches adoptées aux différents niveaux". Une orientation qu'appuie le FMI.

Les perspectives de l'économie nationale, en relation avec les secteurs de l'éducation, de la formation, du climat des affaires et la promotion du marché de l'emploi ont aussi été discutées.

Le Maroc n’a pas encore utilisé les 2 LPL mises à sa disposition par le FMI. La première accordée en 2012 s’élevait à 6,21 milliards de dollars alors que la deuxième, allouée en 2014, est d’une valeur de 5 milliards de dollars.

La ligne de précaution et de liquidité a été mise en place par le FMI suite à la crise des subprimes. Elle permet d'"apporter des financements pour répondre aux besoins réels ou potentiels de balance des paiements des pays qui mènent de bonnes politiques économiques", et "de servir d'assurance ou à aider à résoudre les crises, et ce dans un large éventail de situations", d'après la définition donnée par le l'institution sur son site internet.

LIRE AUSSI: