"Le spectacle à Carthage se fera" indique Michel Boujenah dans une interview à Nice Matin

Publication: Mis à jour:
MICHEL BOUJENAH
MEDALE Claude/Corbis via Getty Images
Imprimer

"Le spectacle à Carthage se fera". C'est en ces termes que l'humoriste franco-tunisien Michel Boujenah a réagi au tollé créé par l'organisation de son spectacle en Tunisie dans le cadre du 53eme Festival international de Carthage.

Interviewé dans sa ville de Saint-Paul-de-Vence par Nice Matin, Michel Boujenah a également indiqué que "dans une démocratie naissante, il est normal qu'il y ait débat et contradiction, mais là, ce n'est pas réellement ma personne qui est en jeu" avant d'ajouter: "On vit une période historique compliquée, où l'on veut toujours exporter le conflit israélo-palestinien partout!".

"Mon amour pour la Tunisie est indéfectible et ceux qui me connaissent savent que je ne milite que pour la paix, depuis toujours" a affirmé Michel Boujenah

Appelant à protéger la Tunisie, l'humoriste indique: "Ma position, c'est juste de soutenir le processus encore fragile de la Tunisie, car si une démocratie peut vivre dans un pays musulman , c'est fondamental pour tout le monde (...) les pays dominants ne se rendent pas comptent à quel point l'enjeu tunisien est fondamental pour l'avenir du monde".

Depuis plusieurs jours, de nombreuses personnes appellent à l'annulationdu spectacle de l'humoriste franco-tunisien dont la principale centrale syndicale l'UGTT. En cause, "non pas sa religion juive (...) mais pour ses positions sionistes et pour son soutien à une entité raciste, fachiste mais également pour son soutien à l'égorgeur Ariel Sharon" note le communiqué de l'UGTT.

Une lettre ouverte intitulée "Nous ne voulons pas de sionistes, quelque soit leur nationalité, sur nos scènes et dans nos festivals" a été adressée au ministère des Affaires culturelles pour annuler son spectacle.

Sur les réseaux sociaux les avis sont partagés entre les pour et les contre. Certains appellent en effet au boycott de l'artiste en arguant que ce dernier est un pro-sioniste et pro-israélien. Alors que d'autres mettent en avant son attachement à son pays natal, la Tunisie, et des multiplient éloges du pays dans les médias français et étrangers.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.