Les combats continuent à Benghazi malgré l'annonce de la victoire sur les terroristes

Publication: Mis à jour:
BENGHAZI
A tank belonging to special forces of the Libyan army enter the area of clashes with Islamist militants in their last stronghold in Benghazi, Libya, July 5, 2017. REUTERS/Esam Omran Al-Fetori TPX IMAGES OF THE DAY | Esam Al-Fetori / Reuters
Imprimer

L'Armée nationale libyenne (ANL) a indiqué dimanche avoir perdu au moins 23 soldats dans des opérations de "ratissage" des dernières poches terroristes à Benghazi, depuis l'annonce mercredi de la victoire face aux terroristes.

Selon le porte-parole des forces spéciales de l'ANL, le colonel Miloud al-Zwei, trois soldats ont été tués dimanche par des mines, dans des opérations de ratissage des quartiers de Soug al-Hout et al-Sabri, où sont retranchés les derniers terroristes.

Selon lui, vingt autres soldats ont été tués depuis mercredi "par des terroristes qui étaient cachés dans des maisons".

Des combats continuent d'opposer des forces de l'ANL à des terroristes retranchés dans la zone de Soug al-Jarid, entre Soug al-Hout et al-Sabri, a ajouté le colonel al-Zwei.

Le maréchal Khalifa Haftar avait annoncé mercredi "la libération totale" de Benghazi, trois ans après avoir lancé une opération militaire pour reprendre ce bastion de la révolution libyenne de 2011 tombé aux mains des terroristes.

Le colonel al-Zwei a annoncé par ailleurs la mort de plusieurs terroristes, sans en préciser le nombre. 17 autres ont été arrêtés par l'ANL, a-t-il dit.

Les forces pro-Haftar ont appelé de nouveau les citoyens à ne pas entrer dans les "zones libérées" où un grand nombre de mines ont été trouvées.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.