Youssef Chahed entame une visite de travail et d'amitié à Washington

Publication: Mis à jour:
YOUSSEF CHAHED
Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, entame ce dimanche une visite de travail et d’amitié de trois jours (du 10 au 12 juillet) à Washington.

Cette visite qui coïncide avec la célébration du 220e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Tunisie et les Etats-Unis d’Amérique, permettra de “relancer les concertations sur les moyens de consolider davantage la coopération et le partenariat Tunisie-USA”, souligne un communiqué de la présidence du gouvernement.

“Essentiellement à caractère politique”, selon le communiqué, la visite sera l’occasion pour le chef du gouvernement de rencontrer de hauts responsables de la nouvelle administration Trump. Il rencontrera, à cet égard, le vice-président américain, Michael R. Pence et des membres du Congrès américain.

Youssef Chahed aura également des entretiens avec le secrétaire d’Etat à la défense, James Mattis, le secrétaire d’Etat au trésor, Steven Mnuchin et le secrétaire d’Etat au commerce, Wilbur Ross.

Il rencontrera aussi les dirigeants de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), notamment, le directeur général adjoint, David Lipton.

La visite sera, en outre, l’occasion d’examiner les moyens de renforcer les mécanismes de concertation et de coordination politique, économique et sécuritaire, à travers notamment, la tenue de la 2e session de la commission économique mixte, prévue respectivement aux Etats-Unis et à Tunis avant fin 2017.

Cette échéance devra permettre, selon le communiqué de la présidence du gouvernement, d’ouvrir de nouvelles perspectives à l’écoulement des produits tunisiens et d’être présents sur le marché américain et garantir la participation de la Tunisie aux foires et salons commerciaux aux USA.

La délégation tunisienne est composée de conseillers du chef du gouvernement, notamment de MM. Taoufik Rajhi, ministre conseiller chargé du suivi des réformes économiques, Fayçal Hafiane, conseiller, Lotfi Ben Sassi, conseiller chargé de l’investissement et Tarak Ben Salem, conseiller diplomatique, ainsi que du secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Sabri Bachtobji.

Ce déplacement, le premier de Youssef Chahed en tant que chef du gouvernement, intervient au moment où le nouveau budget de l’administration Trump pour l’exercice 2018 prévoit une baisse importante de l’aide militaire et économique à la Tunisie.

Justifiant cette baisse, une source de l’ambassade américaine à Tunis a précisé à l’agence TAP que “le nouveau projet de loi de finances ne demande pas le Financement bilatéral de forces Militaires Etrangères (FMF) pour la Tunisie et par pays”.

“L’élimination de l’article qui correspond au (FMF) du nouveau projet de loi de finances par pays, représente un changement de l’approche de l’Administration en ce qui concerne le financement et l’aide militaire dans le monde entier”, explique la source.

Et d’ajouter en substance : “Cette modification de l’approche budgétaire n’implique ni changement de la politique des Etats-Unis à l’égard de la Tunisie, ni changement d’approche sur notre partenariat fort avec la Tunisie et les forces armées tunisiennes. La Tunisie reste un partenaire incontournable et essentiel pour les Etats-Unis”.

“Ce projet de loi de finances présenté au Congrès des Etats-Unis n’est pas encore adopté et ne reflète pas d’éventuelles actions et programmes supplémentaires en faveur de la sécurité et d’autres initiatives qui pourraient être mises en œuvre afin de réaliser les objectifs communs des Etats-Unis et de la Tunisie”, ajoute la même source.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.