Cette association veut diffuser la culture gnaoua par le digital (INTERVIEW)

Publication: Mis à jour:
GNAOUA
Gnaoua Culture
Imprimer

GNAOUA - La ville d'Essaouira, sur la côte atlantique du Maroc, a abrité début juillet pour la 20e fois d'affilée son emblématique Festival Gnaoua et Musiques du monde. Pèlerinage de tous les amateurs de cette musique ancestrale, l'évènement attire chaque année des milliers de festivaliers venus aussi découvrir cette culture longtemps mal perçue et encore peu connue dans certains pays, y compris au Maroc.

Pour faire en sorte de préserver ce patrimoine, plusieurs associations s'activent chacune à sa façon, pendant et en dehors du festival. Gnaoua Culture en fait partie. Son fondateur Khalil Mounji nous explique comment cette association, créée en 2004 d'une passion commune, ambitionne de diffuser ce patrimoine par la voie du digital. Interview.

HuffPost Maroc: Quel est l'objectif de votre association?

Khalil Mounji: Je pense que c'est d'abord un devoir de protéger et préserver un tel patrimoine culturel. L'objectif est de contribuer à la promotion de la culture gnaoua et par conséquent le patrimoine culturel marocain et africain au Maroc et à l’étranger. On le fait via les nouvelles technologies car tous les membres de l'association sont spécialistes de par leur métier. Notre vocation est aussi de renforcer le leadership des jeunes dans le développement culturel, artistique et social.

Quand et comment vous avez eu l'idée de la lancer?

L'idée était là depuis plusieurs années, depuis que j'ai commencé à m'intéresser à cette musique et à en jouer. J'ai toujours eu des problèmes avec les gens, surtout mes parents, qui me disait que c'était une musique de mendiants et de clochards et que si je continuais comme ça, je ne finirais pas mes études et je deviendrais comme eux... A partir de là, j'ai toujours voulu trouver un moyen pour combattre ces stéréotypes et démontrer que malgré tout cela cette culture devait être davantage mise en valeur.

Après quelques années, j'ai rencontré en 2014 les membres avec qui on a décidé de fonder cette association et qui sont tous des experts dans les métiers de la communication, en digital et nouvelles technologies, et qui sont en même temps des fervents admirateurs de la culture gnaoua.

Quelles sont les activités que vous proposez et à qui sont-elles adressées?

Notre première cible sont les Gnaoua, nous leur proposons un encadrement et coaching artistique en plus de la promotion de leur image sur internet sous formes de création et modération de pages Facebook pour de grands maâlems, ainsi que pour des jeunes. Nous leur réalisons aussi des vidéoclips et faisons la couverture des tous les événement gnaoua tout au long de l'année. Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira a beaucoup donné pour cette culture et il est toujours en train de la mettre en valeur. Mais à notre avis un seul événement annuel ne suffit pas pour diffuser cette culture, il faut un suivi tout au long de l'année.

gnaoua culture

Vous êtes très actifs dans le digital à travers le site, les réseaux sociaux. En quoi cela vous facilite le travail?

Bien sûr, nous sommes une association axée sur le digital et les nouvelles technologies, Nous organisons rarement des événements réels. Le digital a beaucoup d'avantages, car il nous permet de rester en contact permanent avec les mâalems, la communauté gnaoua et les fans, mais aussi une grande majorité de chercheurs qui nous viennent de l'étranger. Le digital nous a également permis de constituer une plateforme de promotion pour les jeunes talents gnaoua.

Parlez-nous de l'application "Play Guembri"...

Nous connaissons beaucoup de personnes qui ont toujours rêvé d'avoir un guembri. Vu la difficulté de s'en approprier, nous avons pensé à faciliter ce premier contact afin de faire découvrir les sonorités de l'instrument, mais aussi pour rapprocher les gens de cette culture. Aujourd'hui, nous sommes à 150.000 téléchargements sur les différentes systèmes d'exploitation, iOS, Android et Windows, notamment.

Des projets ou collaborations en vue?

Nous prévoyons de lancer un archivage complet du patrimoine culturel gnaoua sous forme de webradio ainsi qu'une marketplace collaborative de vente d'instruments et accessoires gnaoua, le tout dans un contexte de commerce équitable avec les maâlems et artisans gnaoua.

LIRE AUSSI: