G20: Miriem Bensalah réussit avec le sourire le test de la redoutable poignée de main de Trump

Publication: Mis à jour:
MIRIEM BENSALAH TRUMP
Capture Twitter
Imprimer

G20 - Presque aussi célèbre que la passion du président américain pour les tweets, la poignée de main redoutable (et parfois redoutée) de Donald Trump n'a pas déstabilisé Miriem Bensalah Chaqroun. La présidente de la CGEM a pris part ce samedi à Hambourg au panel commémoratif du lancement officiel de l’initiative Women Entrepreneurs Finance (We-Fi), organisé dans le cadre du sommet du G20.

Pour ce débat modéré par Chrystia Freeland, ancienne ministre canadienne du Commerce International (ci-dessus à la gauche de Miriem Bensalah), ont notamment participé Ivanka Trump, conseillère et fille du Président Américain Donald Trump, Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale (ci-dessus au côté d'ivanka Trump), Christine Lagarde, directrice générale du Fond monétaire international et Siv Jensen, ancienne ministre norvégienne des finances. Lancée par la Banque Mondiale, les États-Unis et l’Allemagne, l’initiative We-fi vise à mobiliser plus de 800 millions de dollars pour soutenir l’entrepreneuriat des femmes.

À Hambourg, la présidente de la CGEM a également rencontré Justin Trudeau, le Premier ministre canadien ayant également assisté au lancement de l’initiative We-fi lors de ce sommet du G20.

Les tweets étaient nombreux ce samedi pour relayer la présence au G20 de la patronne des patrons, à l'instar de la COP22 qui a rappelé que la question du changement climatique était inscrite à l'agenda de Miriem bensalah Chaqroun. Deux jours auparavant, cette dernière participait à Casablanca à l'Intiative Entreprises Climat Maroc, abordant les opportunités d'une économie verte résiliente au changement climatique.

LIRE AUSSI: