Ennahdha réagit aux accusations de licenciement abusif de ses anciens agents de sécurité rapprochée

Publication: Mis à jour:
ENNAHDHA
www.ennahdha.tn
Imprimer

Le mouvement d'Ennahdha a réagi via sa page Facebook aux accusations de licenciement abusifs dont auraient été victimes des agents de la sécurité rapprochée de Rached Ghannouchi et de certains cadres du parti. Ces derniers ont revendiqué leurs droits dans une manifestation organisée devant le siège du mouvement le mercredi 05 juillet.

Dans sa réponse, le parti admet s'être séparé de plusieurs agents de sécurité mais assure que tous leurs droits garantis par la loi leurs ont été accordés, et ce depuis plusieurs mois.

Le mouvement a également précisé que certains manifestants n'ont aucun lien professionnel avec le parti et qu'il est prêt à considérer toute autre demande présentée par les licenciés à condition qu'elle soit légitime.

Rappelons que les manifestants (dans la vidéo ci-dessous) accusent le parti de ne pas avoir couvert les frais de sécurité sociale de ces anciens agents, ce qui constitue une violation de la loi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.