Dix ans de l'iPhone: Le smartphone qui a révolutionné la mobilité

Publication: Mis à jour:
A
DR
Imprimer

Le 29 juin 2007, Steve Jobs, le défunt patron d’Apple, annonçait le lancement du premier iPhone. Avec des premiers mois difficiles, les commentateurs et surtout les concurrents d’Apple ne donnaient pas cher de la "peau" du plus célèbre téléphone portable de tous les temps. Mais dès la première année, l’iPhone a révolutionné non seulement le modèle économique d’Apple, mais aussi le marché mondial de la téléphonie mobile, de l’accès à Internet, ainsi que de la photo et de la vidéo.

Il n’y a aucun doute, la révolution mobile est née avec l’iPhone. Lancé en 2007, le smartphone d’Apple a totalement modifié le visage de la téléphonie mobile, mais surtout a révolutionné l’usage de l’Internet mobile. Le " i " pour Internet de iPhone était d’ailleurs annonciateur de cette révolution. Depuis le lancement de l’iPhone, plusieurs autres fabricants ont investi ce marché. Les ventes se comptent par dizaines de millions de smartphones par an, toutes plateformes confondues (iOS, Android et, accessoirement, Windows Mobile).

Dix plus tard, c’est l’explosion de la data mobile, boostée par la vidéo, laissant ainsi la voix… sans voix. En effet, selon Ericsson (dans un document cité par le site Recode), en dix ans (entre le premier trimestre 2007 et le premier trimestre 2017), la consommation de la data mobile a été multipliée par un facteur de 3980, contrairement à l’usage de la voix qui n’a été multiplié que par un facteur de… 3,7 seulement. Cette performance de la data ne peut être liée qu’à l’usage croissant des terminaux mobiles (y compris les tablettes, nées elles aussi avec le premier iPad lancé en 2010).

La photographie numérique a aussi très largement été influencée depuis le lancement de l’iPhone. S’il n’est pas le premier téléphone portable à être doté d’un appareil photo, l’iPhone a transformé l’usage de la photographie la rendant ultra-présente dans la vie de tous les jours. C’est aussi grâce aux applications accompagnant l’édition de la photo sur l’iPhone (et après pour les autres smartphones), et surtout depuis l’apparition des réseaux sociaux, que l’usage de la photographie a connu une formidable explosion. Selon le site Recode, citant prévisions de la société KeyPoint Intelligence, sur environ 1,2 trillion photos qui seront prises cette année, 85% proviendront de smartphones, 5% à partir de tablettes et 10% d’appareils photos numériques. Selon la même source, ce chiffre était de 400 milliards de photos en 2011.

Un magasin… d’applications

Dans la logique du lancement de l’iPhone, mais surtout pour renforcer ses ventes, Apple lance en 2008 l’App Store, le premier magasin d’applications mobiles. A son lancement, l’App Store contenait… 500 applications iOS (le système d’exploitation mobile pour iPhone et iPad) uniquement. Dix ans plus tard, il en compte 2,1 millions, contre plus de 3,4 pour le Google Play pour les terminaux Android (le système d’exploitation mobile de Google qu’utilisent plusieurs fabricants de smartphones et tablettes).

Dans un magasin d’applications, on trouve toutes les catégories d’usages possibles, allant des jeux à la finance en passant par la lecture, la santé, l’éducation, la musique, la vidéo, la photo, la navigation, le shopping, les news et des application de productivité.

L’App Store est aussi une importante source de revenus pour Apple (et pour Google, concernant le Google Play) qui prélève un pourcentage sur chaque application vendue. Pour les deux écosystèmes, le revenu global tiré des applications est passé de 1 milliard de dollars au 1er trimestre 2012 à 10,5 milliards de dollars à la même période en 2017. L’extension de ce marché a donné lieu a donné lieu à la formation et au métier de "développeur mobile" devenu très prisé.

L’iPhone a transformé Apple

Le formidable succès de l’iPhone a aussi transformé la firme à la pomme, au point d’en devenir sa principale source de revenus et de profits. D’un bénéfice de 1,9 milliard de dollars réalisé en 2006, Apple est passé à des profits estimés à 45,6 milliards en 2016 dont 63% tirés de ses ventes de l’iPhone et des revenus des applications de son écosystème iOS.
Devenu une formidable source de cash, l’iPhone a également permis à Apple de devenir la firme la plus valorisée dans le monde, dépassant largement de grosses pointures comme Exxon Mobil pour le secteur pétrolier, et General Electric pour le secteur énergétique.

Avec la féroce concurrence l’iPhone se vend moins que les terminaux mobiles Android des fabricants comme le géant Samsung, et les chinois Huawei et Oppo, mais il génère plus de profits pour Apple, en raison de son prix élevé, et de sa formidable attractivité. Il faut préciser à ce sujet, que la firme de Cupertino a volontairement choisi de rester sur le haut de gamme. Cette précision relativise les comparaisons de ventes des autres marques de smartphones dont une majorité sont dans le moyen de gamme. Car sur les dizaines de smartphones sortis chaque année, seuls quelques-uns sont de la catégorie haut de gamme à l’instar, pour ne parler que des plus récents, de l’iPhone 7, du Galaxy S8 de Samsung, du LG G6, ou du P10 de Huawei.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.