"10 ans avec Said Mahrouf", l'exposition rétrospective qui retrace le remarquable parcours du créateur maroco-néerlandais

Publication: Mis à jour:
SAID MAAROUF
DR
Imprimer

MODE - À l'occasion de sa première édition, le festival Shop In Casablanca (SHIC), rend hommage à l'un des créateurs marocains les plus talentueux à travers une rétrospective inédite retraçant 10 années de création signées Said Mahrouf.

Baptisée "10 ans avec Said Mahrouf", cette exposition éphémère installée à la Galerie Venise Cadre jusqu'au 16 juillet, nous plonge dans l'univers singulier de celui qui s'est érigé comme maître du drapé et des lignes épurées. Un évènement qui ne manquera pas de réunir les amateurs de mode et les curieux.

Après avoir étudié les beaux-arts à Amsterdam, à la prestigieuse école Rietveld Academy, puis sur les bancs du Pratt Institute à New York, le styliste maroco-néerlandais se passionne pour la mode, les arts vidéo et la danse, et organise régulièrement à travers le monde des installations mêlant mode et design de l'espace. Cet esthète multidisciplinaire natif d'Asilah se distingue depuis ses débuts par ses collections résolument contemporaines et une vision architecturale de la mode, donnant ainsi naissance à des créations aériennes et sensuelles qui semblent désobéir aux lois de la gravité.

Ce créateur qui voit le vêtement comme un art dans lequel les matières et les formes sont destinées à sublimer les corps et les lignes, nous propose un passage en revue de ses pièces phares et créations emblématiques à ne pas manquer. Rencontre.

HuffPost Maghreb : L'exposition retrace 10 années de création depuis votre premier défilé à Festimode Casablanca. Que représente Festimode pour vous ?

Said Mahrouf : Ma carrière dans la mode a véritablement démarré à Casablanca, notamment grâce à cet événement. J’étais plutôt établi dans l’art, j’ai commencé par illustration, la photographie... mais je me suis réellement lancé dans la mode avec Festimode. En fait, j’étais invité à exposer à la Villa des arts à Casablanca et c’est là que j’ai été approché par l’équipe de Festimode Casablanca, afin de réaliser une collection de prêt-à-porter. Je n’avais encore jamais réalisé une collection entière et de fut mon premier essai en tant que créateur de mode. Cette première collection a connu un grand succès, j’ai tout de suite compris qu’il y avait un potentiel énorme en me tournant vers la mode. C’était en 2007, il y a 10 ans de cela aujourd'hui. C’est l’une des raisons principales qui fait que cet évènement est très cher à mon cœur.

Natif d'Asilah, vous êtes parti très jeune à Amsterdam, où vous avez passé toute votre jeunesse. Aujourd'hui, vous êtes désormais établi à Casablanca. Pourquoi cette ville?

Suite à l'engouement que j'ai ressenti suite à mon défilé à Casablanca, j'ai décidé de rentrer définitivement au Maroc en 2011 après avoir quitté le pays à l’âge de 9 ans. Il faut savoir que même entre 2007, la date de mon premier défilé en tant que styliste mode, et 2011, je n’ai pas arrêté de faire des allers-retours entre Amsterdam et Casablanca. C’est un peu mon deuxième chez moi ou plutôt mon nouveau chez moi. Je vis désormais ici, j'aime l'énergie que dégage cette ville.

A retrospective of 10 years since our first show at Festimode Casablanca Fashionweek 2007. A selection of photographs of our collection campaigns are presented from the 7th till the 16th of July at Gallery Venise Cadre in Casablanca. The opening is on the 7th of July at 18:30 as part of the first edition of Shop in Casablanca (Festival du shopping de Casablanca) organised by Casablanca Events. You're all welcome!!!! Thankful for these people: Photographers: Diederik Boel Nickolas Schot Will Falize Liselotte Schuppers Lamia Lahbabi Romy Treebusch Jossy Photography-Film Wendelien Daan Photography Batool Al Daawi stylist: Majid Karrouch Louis Philippe Degagoue Hair Make up: Carmen Gonzalez Karima Maruan Soha Khoury Kriss Beauty Salon Models: Heba El-Dessouky Sarah Bombosh Remi Meijering Also thanking: Chama Tahiri; Lioumness Na Dia Ali El Yahiaoui Samim Koehestani the list goes on and on!! Thankful for everyone who made all this possible!!! See you at the opening for those who can come! #photography #expo #retro #retrospective #casablanca #maroc #morocco #shopping #festival #models #stylist #fashion #campaign #exhibition #gallery #design #art

Et opslag delt af Said Mahrouf (@saidmahrouf) den

Quels souvenirs gardez-vous de Festimode?

FestiMode était une plateforme qui rassemblait les designers marocains de tous les horizons. C’est une très belle initiative d’un groupe de jeunes marocains passionnés, désireux de mettre en lumière la créativité et le talent des Marocains et internationaux en créant une plateforme destinée à les faire connaître au public. Je regrette que ce genre de plateforme n’existe plus, nous avons grand besoin de ce type d’évènement pour pouvoir découvrir de nouvelles griffes et révéler la créativité de notre jeunesse qui est bourrée de talent. Les organisateurs invitaient régulièrement des designers étrangers à participer à l’événement et de ces échanges naissaient de belles idées, des inspirations et de l’originalité.

PDT

Votre plus beau souvenir de cet événement aujourd'hui disparu?

L'équipe contactait des créateurs de tous bords. Ils avaient réussi à réunir des designers de renom comme Noureddine Amir, Fadila El Gadi, Salima Abdel-Wahab, autour d’un défilé lors d’une seule et même édition. C’est l’un de mes plus beaux souvenirs. C’était une ode à la créativité marocaine. C’était merveilleux! Malheureusement, cela n’existe plus, et j’espère réellement que ce genre d’initiative reprendra au Maroc.

Que pensez-vous de la nouvelle génération de designers marocains?

Je vois beaucoup de créativité chez les jeunes, j’ai remarqué pas mal de bonnes idées, chez les élèves de la CasaModa Academy par exemple, ou du Collège LaSalle, des étudiant vraiment doués. Ce qui manque réellement ce n’est pas le potentiel, mais plutôt une plateforme pour révéler les talents. Malheureusement, on ne peut admirer leurs réalisations qu’à des défilés de fin d’année organisés par l’école et qui sont limités à leurs amis et famille et entourage de l’école. Puis une fois diplômés, ils n’ont plus d’espaces où exposer leur travail et présenter leurs réalisations au publique. Actuellement, Shop In Casablanca, le festival de shopping, y contribue notamment grâce à l’installation d’un village dédié aux créateurs et composé de boutiques éphémères dans lesquelles ils pourront exposer et même vendre leurs créations. C’est une belle initiative de Casa Events! Je suis sûr que ce genre d’évènement encouragera les jeunes à créer leurs propres labels. La jeunesse marocaine a un potentiel créatif énorme qui ne demande qu’à être révélé, j’en suis convaincu.

LIRE AUSSI:
 

SUIVRE AL HUFFPOST