Le chef du gouvernement annonce la mise en place d'une stratégie globale visant l'économie sociale et solidaire

Publication: Mis à jour:
Imprimer

S’exprimant lors d’une conférence nationale sur l’économie sociale et solidaire tenue à Tunis, le chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé la mise en place d'une stratégie globale visant l'économie sociale et solidaire .

Plusieurs mesures ont ainsi été annoncées par le chef du gouvernement afin de promouvoir ce secteur dont notamment la création d'un conseil de l'économie sociale et solidaire. Par ailleurs, le développement d'un cadre juridique propice à l'économie sociale et solidaire, mais également la création d'instances régionales dédiées ainsi que la création d'un organisme de financement spécifique à ce secteur seront mises en place progressivement a-t-il affirmé.

Intervenant lors de la conférence, le ministre des Affaires Sociales Mohamed Trabelsi a souligné que cette économie est de nature à régler la crise des caisses sociales qui nécessite, selon lui, d’élargir la base des cotisations et d’orienter les travailleurs vers le secteur formel.

En intégrant le circuit formel, les travailleurs informels -dont le nombre s’élève à 1 million de personnes en Tunisie- peuvent contribuer, à hauteur de 500 millions de dinars par an, à alimenter les ressources des caisses sociales, a indiqué mercredi Mohamed Trabesli.

Il a, dans ce contexte, mis l’accent sur la nécessité d’ancrer ce modèle économique dans la mesure où il permet de résoudre plusieurs questions dont le développement, le chômage et la centralisation.

L’économie solidaire, a-t-il dit, contribue également à développer le secteur agricole à l’heure où la conjoncture actuelle est marquée par des revendications sociales, une faible contribution du secteur privé à la croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) (entre 10 et 12%) et une augmentation du taux de la pauvreté.

Selon le ministre, ce modèle économique a été introduit tardivement en Tunisie, déplorant dans ce contexte, le manque des coopératives dans le secteur agricole dont le nombre s’élève seulement à 18 par rapport à celles opérant à travers le monde (1 million de coopératives).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.