Le CR Belouizdad remporte la Coupe d'Algérie

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le CR Belouizdad a enlevé sa septième coupe d'Algérie de football de son histoire en battant en prolongations l'ES Sétif (1-0), grâce à une réalisation de son joker Sid Ali Yahia-Chérif, entré en jeu à la 81e minute pour débloquer la finale disputée mercredi au stade du 5-Juillet (Alger).

D'égale valeur, les deux équipes n'avaient pas réussi en effet à se départager pendant les 90 minutes réglementaires, et c'est donc pendant les prolongations que l'ancien Koubéen a pu faire la différence, offrant ainsi au Chabab le septième titre de son histoire en coupe d'Algérie.

Après un bref round d'observation, la rencontre s'est débridée et c'est le Chabab qui a lancé la première alerte, suite à une belle contre-attaque sur l'aile gauche. Feham Bouazza était en effet parti dans un long déboulé le long de la ligne de touche, avant de centrer au point de penalty, où son coéquipier Ali Lakroum a placé une belle tête croisée, sortie légèrement à côté (6').

Trois minutes plus tard, suite à une nouvelle action collective bien orchestrée par ce métronome de Feham, Amir Belaïli a bénéficié d'une belle passe en retrait et s'apprêtait à aller défier Khedaïria dans un duel direct, lorsque le défenseur international Ryad Kenniche l'a taclé à l'intérieur de la surface de réparation. Les Belouizdadis étaient nombreux à réclamer un penalty sur cette action, mais l'arbitre Mustapha Ghorbal a fait signe de continuer à jouer.

De leur côté, les Sétifiens ont attendu la demi-heure de jeu pour réagir.

C'était sur coup franc direct à la 27e minute, mais le tir surpuissant de Sid Ali Lamri s'est dérobé du cadre au dernier moment, avant de sortir à côté.

La dernière action qui mérite d'être signalée en première mi-temps était belouizdadie et elle était à l'actif d'Ali Lakroum qui avait tenté le lobe, après une sortie hasardeuse du gardien Khedaïria. Malheureusement pour lui, le ballon a raté le cadre, maintenant ainsi le score à zéro partout à la fin des 45 premières minutes.

Après la pause, alors qu'on s'attendait à une plus grande prise de risques des deux côtés pour ouvrir le score, le rythme a curieusement baissé d'intensité, particulièrement du côté du Chabab, qui a préféré bétonner sa défense en procédant par des contre-attaques rapides après la récupération du ballon.

Une prudence qui a permis à l'ESS de s'affirmer un peu plus et de se créer quelques belles occasions, comme ce fut le cas à la 62', lorsque le défenseur Tarek Cherfaoui a malencontreusement touché le ballon de la main, alors qu'il cherchait à dégager sur une chaude alerte. Là encore, l'arbitre Ghorbal n'a pas branché.

A la 71e minute, le fraîchement incorporé Amokrane a bénéficié d'une belle passe en profondeur avant d'aller défier Salhi dans un duel direct.

Heureusement pour le Chabab que son gardien a eu la main ferme sur cette action, car non seulement le tir d'Amokrane était puissant, mais il semblait cadré.

Le Chabab a également attendu l'entrée en jeu de joueurs frais, comme Yahia-Chérif, pour se réveiller. C'est d'ailleurs l'ancien Koubéen qui s'est procuré la meilleure occasion belouizdadie en cette fin de match, mais son tir en pivot a raté le cadre, sortant légèrement au-dessus de la lucarne gauche de Khedaïria.

Les 90 minutes réglementaires s'étant soldées par un score vierge, la finale s'est étendue aux prolongations et ce sont les Belouizdadis qui ont allumé la première mèche. En effet, bien servi dans une position de pur avant-centre, Yahia-Chérif a placé une terrible reprise de volée au point de penalty, que le gardien Khedaïria a sorti d'un réflexe inouï.

C'est la troisième tentative qui a été finalement la bonne pour Yahia-Chérif, car cette fois, c'est lui qui a pris le dessus sur le gardien sétifien. En effet, bien servi par Feham Bouazza à l'entrée des 18 mètres, le joker de Badou Zaki a réussi un joli contrôle orienté avant de décocher un tir croisé qui est allé se loger dans le coin opposé (1-0).

Assommés, les Sétifiens sont restés presque sans réaction après ce but, permettant au Chabab de gérer tranquillement jusqu'au coup de sifflet final.

C'est la septième coupe d'Algérie au palmarès du CRB, qui revient ainsi à une longueur des trois recordmen de l'épreuve : l'USM Alger, l'ES Sétif et le MC Alger, qui comptent huit trophées chacun.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.