Des partis politiques et des associations appellent au rétablissement des relations avec la Syrie

Publication: Mis à jour:
SYRIA FLAG TUNISIA
Photo d'illustration | Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Des représentants de partis politiques et d’associations se sont rassemblés mardi, devant le parlement pour réclamer le rétablissement des relations avec la Syrie.

Pour rappel, une motion a été présentée à ce sujet par les membres de quatre blocs parlementaires à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Au cours du rassemblement, les manifestants ont souligné la nécessité de rouvrir l’ambassade de Syrie à Tunis et remédier à “l’erreur commise par les gouvernements précédents en décidant de rompre les relations tuniso-syriennes”.

Des membres de blocs parlementaires avaient présenté, jeudi 13 avril dernier, un projet de motion pour le rétablissement des relations diplomatiques avec la Syrie. Cette motion, signée par quatre présidents de groupes parlementaires (Al-Horra, le Front populaire, l’Union patriotique libre et Afek Tounes) avait été proposée à l’initiative des députés qui s’étaient rendus en Syrie dans le cadre des efforts visant à renouer avec la Syrie.

La délégation en question se composait de Mbarka Aouania, Mongi Rahoui, Abdelaziz Kotti, Khemaies Ksila, Issam Mattoussi, Sahbi Ben Frej et Noureddine Mrabti.

A noter que le rassemblement de ce mardi a été organisé par “le courant populaire”, “le mouvement Al-Nidhal Al-Watani”, “Al-Mourabitoun”, “la ligue tunisienne pour la tolérance”, “l’association des ressortissants syriens en Tunisie” et “l’Instance nationale de soutien à la résistance arabe et de lutte contre la normalisation avec l’entité sioniste”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.