L'Espagne et le Maroc empêchent 800 migrants de passer à Sebta

Publication: Mis à jour:
MIGRANTS CEUTA
African migrants scale back over a border fence between Morocco and Spain's north African enclave Melilla after a failed attempt to cross into Spanish territory March 28, 2014. Spain has more than doubled the strength of security forces at Melilla, after about 500 people stormed its fences in the biggest border rush for years earlier this month. Immigrants from all over Africa regularly dare the razor-wire fences of Spanish enclaves Ceuta and Melilla, which are surrounded by Moroccan territory a | Jesus Blasco De Avellaneda / Reuters
Imprimer

MIGRATION - Une nouvelle tentative d'immigration clandestine a été avortée par les forces de sécurité espagnoles et marocaines ce mardi. Vers cinq heures du matin, environ 800 migrants d'origine subsaharienne ont tenté de passer la frontière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Sebta.

La gendarmerie marocaine a empêché 500 migrants d'atteindre la clôture. Les 300 qui sont parvenus jusque-là ont été arrêtés par la guardia civil.

Selon Ceuta TV, qui cite des sources de la délégation du gouvernement dans l'enclave espagnole, cette tentative d'entrée n'est pas une surprise. La guardia civil "est restée en état d'alerte depuis la fin du ramadan s'attendant à ce qu'une tentative ait lieu", indique la chaîne d'information locale.

Environ 1.500 migrants seraient cachés dans la forêt voisine dans l'espoir de passer un jour de l'autre côté de la frontière marocaine.

Cette nouvelle tentative d'immigration illégale a été faite "avec une grande violence", selon le média local El Pueblo de Ceuta. Les migrants auraient "jeté des pierres" contre les forces de l'ordre.

Entre le 17 et le 20 février dernier, plus de 850 migrants avaient réussi à franchir la clôture.

LIRE AUSSI: La crise dans le Rif pousserait-elle les jeunes Marocains à fuir vers l'Europe?