Grève des pharmaciens à partir du 12 juillet pour protester contre l'annulation de la majoration

Publication: Mis à jour:
PHARMA
DR
Imprimer

Les pharmaciens d'officine entrent en grève à partir du 12 juillet pour protester contre l'annulation de la majoration de la marge bénéficiaire décidée par les organismes de la sécurité sociale, a affirmé dimanche 2 juillet le Syndicat algérien des pharmaciens d'officine (Snapo).

"Le bureau national réuni en session extraordinaire le 1er juillet 2017 à Alger a décidé de recourir à une grève nationale le 12 juillet 2017 de 08h00 à 13h00, avec fermeture totale des officines", a indiqué le syndicat dans un communiqué.

Un bras de fer oppose le Snapo et les deux organismes de sécurité sociale, la Casnos et la Cnas, depuis plusieurs semaines suite à la décision de ces derniers de supprimer la majoration de la marge bénéficiaire des officines sur la vente des médicaments génériques. Le syndicat affirme que cette mesure affaiblira les pharmaciens d'officine et portera un coup à la production du médicament en Algérie.

"La réunion organisée avec la sécurité sociale le 02 juillet 2017 et qui vient de se terminer, n'a apporté aucun résultat d'où le recours à cette opération de protestation", a affirmé l’organisation syndicale

Initié en 2011, le système de majoration est venu en soutien à la production locale de médicaments et de produits génériques. Concrètement, le prix final du médicament intègre une majoration de 10% pour chaque produit générique commercialisé et une autre de 10% pour chaque produit fabriqué en Algérie.

Les pharmaciens d’officine qui devaient favoriser le médicament fabriqué localement auprès de leurs clients, contribuaient entre autres à stimuler la consommation de médicaments génériques moins coûteux et à faire reculer les faux préjugés quant à la qualité prétendument moindre de ces derniers par rapport aux médicaments princeps.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.