Simone Veil inhumée au Panthéon? "Pas à l'ordre du jour", pour ses petites-filles

Publication: Mis à jour:
Imprimer

POLITIQUE - Décédée ce vendredi 30 juin, Simone Veil apparaît pour beaucoup comme la candidate idéale pour le Panthéon. L'ancienne ministre de la Santé, qui s'est battue pour les droits des femmes et le droit à l'avortement a même fait l'objet de pétitions pour demander son entrée au Panthéon. Il semble cependant peu probable de l'y voir inhumée: ses deux petites filles Valentine et Déborah Veil ont expliqué pourquoi ce lundi 3 juillet sur Europe 1.

"Je trouve ça extrêmement touchant. Je trouve simplement à titre personnel que mes grands-parents n'auraient pas été très heureux d'être séparés après 65 ans de vie commune." a déclaré Déborah Veil, au micro de Thomas Sotto, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

Malgré deux pétitions adressées à Emmanuel Macron sur le site change.org recueillant à elles deux plus de 300.000 signatures, la famille semble décidée à enterrer Simone Veil auprès de son époux Antoine Veil, décédé en 2013.

Car les familles des personnalités qui entrent au Panthéon sont consultées. Et certaines ont déjà refusé. Celles des résistantes Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, ainsi que celle du poète Aimé Césaire. La famille de l'écrivain avait préféré qu'il repose en Martinique. Et sa mémoire a simplement été honorée grâce à une plaque.

Une solution de ce type pourrait être envisagée pour Simone Veil, dont il semble peu probable qu'elle soit enterrée au Panthéon.

LIRE AUSSI: