Gala "Jamel et ses amis": pari réussi!

Publication: Mis à jour:
CAPTURE
Jamel Debbouze/Instagram
Imprimer

MARRAKECH DU RIRE - C'est le spectacle le plus attendu du festival. Samedi 1er juillet, le Palais Badii accueillait la deuxième représentation du Gala Jamel et ses amis. Comme toujours, Jamel Debbouze a fait la part belle aux jeunes humoristes. Mais, les papas du rire, les humoristes de la vieille école ont, sans nul doute, reçu la plus belle ovation de la part du public. Gad Elmaleh, Ary Abittan, Booder, Wahid ou encore Rachid Badouri ont été accueillis comme des rois.

C'est Farid Chamekh, humoriste du Jamel Comedy Club qui a eu à charge de "chauffer" la salle. Pari réussi: à 21h30, le public est prêt pour le Gala "Jamel et ses amis 2017".

Les anciens, irremplaçables

Jamel fait son entrée sur scène sous un tonnerre d'applaudissements. "Il y a deux choses que j'attends dans la vie, le Marrakech du Rire et le spectacle de danse de ma fille", confie l'humoriste. Après quelques blagues sur les élections présidentielles françaises, Jamel annonce le premier humoriste. "Il fallait ouvrir avec quelqu'un qui tape fort", lance-t-il. Ce quelqu'un, c'est Rachid Badouri. Il conquit une nouvelle fois le public.

Un peu plus tard, on retrouve Ary Abittan qui fait son entrée sous une salve d'applaudissements. Après avoir imité la marche "de 9h20" d'Emmanuel Macron, l'humoriste en vient à parler de son divorce et de sa mère. "Je suis tellement proche de ma mère qu'elle est venue à mon jugement de divorce. Elle était très bien habillée, mieux qu'à mon mariage", rigole Ary. Près d'un quart d'heure plus tard, le Palais Badii tout entier se lève pour Ary Abittan.

"Le Marrakech du Rire est aussi là pour vous faire découvrir de jeunes talents. On va en accueillir un sur scène"... Gad Elmaleh apparaît. Les applaudissements ont sûrement retenti jusqu'à la place Jamaa El Fna. L'humoriste parle de ce Maroc qu'il aime tant. "Il n'y a que dans les auto-écoles de Casa qu'on te dit 'quand le feu passe au vert, il faut klaxonner'. C'est la seule ville où les piétons doivent mettre une ceinture de sécurité. Tandis que Rabat, c'est la finesse, le respect. A Rabat, même les cambrioleurs sonnent avant de rentrer". Il enchaîne: le passeport marocain, le rêve américain, il place quelques vieilles blagues. Le public se lève et Jamel le rejoint. Les deux modèles des jeunes humoristes sont réunis sur scène.

La relève assurée

Entre les mastodontes de l'humour francophone, les jeunes talents ont, eux aussi, fait rire le public. Le premier: Kevin Razy, "un tsunami", assure Jamel. On retrouve aussi l'anglais Paul Taylor, Nadia Roz, Alban Ivanov. Même l'animatrice de "L'amour est dans le pré", Karine Le Marchand, s'essaye à l'humour.

A côté de l'humour, il y a aussi du théâtre. Pour la première fois, le Marrakech du Rire a une représentation théâtrale avec "La Grande évasion" de Booder, Wahid et Paul Séré. L'extrait de leur pièce est couvert par les rires.

Et ça ne s'arrête pas là. Pour le grand final du Gala 2017, tous les humoristes se sont rejoints sur scène. Ensemble, ils ont revisité la comédie musicale "Grease". Jamel, Elie Semoun et Nadia Roz en sont les principaux personnages. Le rappeur Sofiane les rejoint pour interpréter "Mon Ptit Loup".

Trois heures de show, un public conquis. Jamel a, de nouveau, tenu ses promesses: faire du Maroc le pays de l'humour durant quelques jours.

LIRE AUSSI: