Manifestants et policiers dans l'eau à Al Hoceima: Twitter s'emballe

Publication: Mis à jour:
RIF MANIF
Manifestants et policiers dans l'eau à Al Hoceima: Twitter s'emballe | Twitter
Imprimer

INSOLITE - Tous les moyens sont bons pour les militants du Hirak pour exprimer leur colère et protester pour la libération des détenus. Dimanche 2 juillet, les photos de dizaines d'hommes qui manifestent en maillot de bain sur la plage d'Al Hoceima, encerclés par les forces de l'ordre, ont fait le tour des réseaux sociaux.

Il faut dire que l'image est forte: les manifestants, empêchés de protester sur la plage Sfiha, finissent par entrer dans l'eau, suivis par les policiers. Il n'en a pas fallu plus pour agiter la twittoma, qui s'est dépêchée de tourner en dérision cette forme insolite de surveillance policière.

Beaucoup d'internautes ont fait allusion à la célèbre série télévisée américaine "Alerte à Malibu" et son adaptation filmique "Baywatch", rebaptisées "Alerte à Maghribu" et "Baywatch Morocco":

Pour continuer sur le thème du cinéma, cet internaute voit même dans l'image du policier qui, souriant, regarde courir un manifestant dans les vagues "une meilleure histoire d'amour que (le film) Twilight":

Ironique, cet autre internaute n'y voit que la façon de vivre la saison estivale dans le Rif:

"La vie estivale, à la manière rifaine"

Pour celui-ci, même les vagues ont été empêchées d'apporter leur soutien au Hirak:

D'autres ont détourné les accusations de financement du Hirak de l'étranger exprimées par le gouvernement, comme cet internaute, qui écrit que les forces de l'ordre marocaines tentent d'arrêter Bob l'éponge pour son financement au Hirak:

Certains twittos ont également plaisanté sur le fait que les policiers mouillent leur pantalon, estimant qu'ils auraient mieux fait d'y aller en slip de bain:

"Le ministère de l'Intérieur annonce l'achat de 5.000 slips de bain pour les forces de police marocaines"

... ou avec une planche de surf:

Il y a celui qui tente un jeu de mot bien pensé...

...ceux qui trouvent tout cela simplement "ridicule" et "honteux", ou ne souhaitent même pas faire de commentaire:

Et celui qui dresse le bilan de la manifestation: "quatre vagues arrêtées".

Enfin, cette nouvelle forme de protestation a donné des idées à cet internaute, qui estime qu'à l'avenir, la bataille pourrait bien se jouer dans les airs:

Ce n'est pas la première fois que les militants du Hirak manifestent dans l'eau. Mercredi 28 juin, ils s'étaient déjà rassemblés dans la mer à Al Hoceima, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, partagée par le site RifOnline:

LIRE AUSSI: