Donald Trump partage sur Twitter une vidéo de lui qui moleste CNN

Publication: Mis à jour:
DONALD TRUMP
CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER/DONALD TRUMP
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Donald Trump n'aime décidément pas du tout les critiques et encore moins ceux qui les colportent. Le président des États-Unis, en guerre contre la chaîne CNN qu'il accuse d'être un générateur d'informations mensongères à son encontre, en a remis une couche, ce dimanche 2 juillet sur Twitter. Une couche peut-être plus grave que toutes les précédentes.

Le locataire de la Maison Blanche a ressorti un extrait de son combat de catch d'anthologie en 2007 face à l'homme d'affaire et président de la fédération mondiale de catch Vince McMahon. Sauf qu'ici, la vidéo est un montage diffusé sur Reddit le 28 juin, où le logo CNN a été apposé sur le visage de son adversaire. Une façon jugée scandaleuse de montrer le châtiment qu'il voudrait infliger à la chaîne.

La légende "Fraud News CNN" est une sorte de variante de "Fake News" (fausses informations) inventée par le président cette nuit.

Ce tweet du président des États-Unis a déclenché une vague de réactions sur les réseaux sociaux.

Atterrés, les internautes pointent du doigts le manque de maturité de Donald Trump. Certains vont même à s'inquiéter de sa santé mentale.

"Il n'y a rien d'humoristique là-dedans. Il est sérieux. Nous observons le leader du monde libre saisit d'une psychose". "Ce tweet est la preuve d'une détérioration mentale. Le Président a besoin d'une évaluation psychique, et je dis ça sérieusement", avance ce psychologue. "Donald Trump ne va pas bien mentalement. Il a besoin d'aide. Il est inapte à servir".

Pour sa part, le chanteur John Legend invoque le 25eme amendement qui permet d'évincer un président en cas de déficience mentale.

Ces dernières semaines Donald Trump est particulièrement remonté contre les médias américains, qu'il accuse sans cesse de vouloir lancer contre lui une "chasse aux sorcières". Le 29 juin, il s'en est pris violemment à une présentatrice de l'émission "Morning Joe", de la chaîne MSNBC, en se moquant de son lifting et de son Q.I "au ras des pâquerettes". Deux jours plus tard, il l'incendiait encore en la qualifiant de "conne comme un cailloux".

La tension entre le président Donald Trump et les médias est encore montée d'un cran, fin juin, après le retrait d'un article par la chaîne CNN, qui a coûté leur poste à trois de ses journalistes chevronnés. Cette affaire a suscité de nouvelles attaques contre les médias de Donald Trump, qui a multiplié les tweets sur les "fake news".

LIRE AUSSI: