La DGSN dément la saisie de 17 milliards au domicile du président de la commune de Had Soualem

Publication: Mis à jour:
HAWASS
DR
Imprimer

DEMENTI - Le montant de 17 milliards de centimes qui aurait été saisis, il y a moins d’une semaine, au domicile du député istiqlalien Zine El Abidine Howass, président de la commune de Had Soualem (province de Berrechid, dans la région Casablanca-Settat), a été officiellement démenti par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Dans un communiqué relayé par la MAP, samedi 1er juillet, la DGSN dément catégoriquement "les rumeurs relayées sur les réseaux sociaux, attribuant à la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) avoir procédé à la saisie de 17 milliards de centimes (170 millions de DH) dans le domicile d’un député parlementaire poursuivi dans le cadre d'une affaire pénale".

Elle précise, par le même biais, que "la BNPJ n’est pas la partie qui a été mandatée pour mener l’enquête préliminaire dans cette affaire".

Aucun détail sur le montant exact de la saisie, étant donné que l’enquête est toujours en cours.

Le parti de l’Istiqlal, pour sa part, n’a publié aucun communiqué sur le sujet et plusieurs de ses membres, dont le porte-parole du parti, Adil Benhamza, n’ont pas donné suite à nos appels. Sur sa page Facebook, Adil Benhamza invoque le respect du secret qu’impose l’enquête et précise que "Howass fait l’objet d’une enquête". Et d’ajouter qu’il est pour la justice et la reddition des comptes mais "pas pour la rumeur".

Dans une déclaration au HuffPost Maroc, le président de l'Instance nationale de protection des biens publics, Mohamed Tarek Sbai, avait précisé que l’Instance venait d’entamer une enquête dont les premiers éléments confirmaient que "le montant des 17 milliards de centimes est trop exagéré et qu’il n’a absolument rien à voir avec la réalité".
Sbai avait aussi indiqué que le président de la commune de Had Soualem dispose "d’un compte bancaire de 3 milliards de centimes" et qu’il "ne jouit pas d’une bonne réputation".

LIRE AUSSI: