Carlinhos Brown: "Nous avons tant en commun"

Publication: Mis à jour:
COMMON
DR
Imprimer

MUSIQUE - Faire tomber les frontières en célébrant l'universalité de la musique. Tel est le mot d'ordre de Carlinhos Brown, musicien de talent qui a assuré avec brio l'ouverture, mais également la clôture de cette 20e édition du festival Gnaoua et musiques du monde d'Essaouira. Si son répertoire façonné au Brésil a permis de clore en beauté l'événement, sa performance scénique au premier soir de l'événement fut l'occasion de rendre hommage à l'Afrique et aux gnaoua, à travers une fusion partagée avec les maâlems Saïd et Mohamed Kouyou.

“Nous avons tant en commun”, rappelle inlassablement ce maître des percussions brésiliennes, comme un mantra pour mieux honorer la mémoire et les liens tissés au fil du temps entre l'Afrique et le Brésil. “Nous voulons montrer ce que l'Afrique nous a apporté, culturellement et en termes d'inspiration, sans parler de la mémoire qu'il convient d'honorer pour améliorer la vie au Brésil”, rappelant le chiffre glaçant de 7 millions d'esclaves. “La rencontre avec la musique des gnaoua montre que nous sommes tous libres aujourd'hui, et que l'esprit, aussi, a retrouvé sa liberté”.

common 2

Le musicien partage son bonheur de ce retour aux sources, évoquant la magie de la fusion et les similitudes entre l'Afrique et le Brésil. Des similitudes musicales, avec des instruments et des rythmiques proches, mais aussi culinaires, indiquant que le Brésil aussi a son “cuzcuz, non pas à base de semoule mais de farine de maïs. Déjà au soir de l'ouverture du festival, d'une façon évidente sur scène, l'agilité des danseurs de capoeira faisait écho à celle des gnaoua exécutant leurs sauts acrobatiques.

Artiste chanteur, musicien, compositeur, producteur, arrangeur, militant culturel et social, oeuvrant pour mettre fin à la violence qui sévit dans le quartier où il est né, fort de 16 albums et particulièrement médiatique au Brésil, où il signe des succès pour des célébrités locales de la chanson, Carlinhos Brown a naturellement pris possession de la scène avec ses musiciens pour conquérir le coeur du public d'Essaouira. Autant de raisons qui ont donné envie au HuffPost Maroc d'aller à sa rencontre.

LIRE AUSSI: