BAC partiel 2017: le retrait des convocations pour les candidats à partir du 4 juillet

Publication: Mis à jour:
ONEC
APS
Imprimer

Le retrait des convocations pour les 104.036 candidats concernés par le baccalauréat partiel 2017 aura lieu à partir de ce 4 juillet sur le site internet de l'Office national des examens et concours (ONEC), a annoncé dimanche l'office.

La procédure de retrait des convocations pour cette session spéciale du bac 2017 se fera à travers l'introduction des mêmes noms d'utilisateurs et des mots de passe des candidats utilisés lors de la session ordinaire, ayant eu lieu du 11 au 15 juin dernier, a précisé l'ONEC.

Les candidats retardataires ou absents lors de la session ordinaire de cet examen de fin de cycle secondaire passeront leurs examens du jeudi 13 au mardi 18 juillet, le vendredi étant une journée de repos, et ce, conformément au calendrier qui paraitra sur la convocation, a rappelé l'office.

Les 104.036 candidats concernés par cette session seront répartis sur les 299 centres d'examen mis à leur disposition à travers le territoire national, sachant que 10.082 sont des candidats scolarisés et 93.954 candidats libres.

L'ONEC invite les candidats désireux de se renseigner davantage sur les modalités du prochain examen à se rapprocher des directions de l'Education nationale dont ils relèvent ou des antennes régionales de l'office.

Lors de la réunion qu'elle a présidée le 30 juin dernier avec les cadres de son département et les directeurs de l'Education nationale, consacrée à la préparation de la session partielle du bac 2017, la ministre du secteur, Nouria Benghabrit avait adressé des instructions fermes pour que soient appliquées "les mêmes mesures réglementaires et de sécurité" que pour la précédente session de cet examen.

LIRE AUSSI: Bac 2017: le président Bouteflika ordonne l'organisation d'une session spéciale au profit des candidats retardataires

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.