Tunisie: Ce baiser entre deux hommes au concert de Machrou' Leila est le meilleur soutien au chanteur du groupe

Publication: Mis à jour:
GRG
Alix Etournaud
Imprimer

Alors que le groupe avait été censuré en Jordanie pour la deuxième fois en moins d'un an, notamment à cause du coming out assumé du chanteur du groupe Hamed Sinno, ce vendredi celui-ci a obtenu un bel hommage lors du concert du groupe Mashrou' Leila à Tunis.

En effet, en plus des drapeaux arc-en-ciel en soutien à la cause LBGT déployés par certains fans, un couple de jeunes homosexuels n'a pas hésité à s'embrasser levant fièrement le drapeau en question alors que le groupe chantait sur scène.

grg

#yüka ❤❤ #crazynight ......🐷#wildnight #havingfun😍😍🙏🙌👊🍺🍺🍺🍺🍺

Une publication partagée par Haroun Elyes Mehdouani (@haroun_mehdouani) le

#mashrouleila #mashrouleilaconcert #tunis #ilovetunis

Une publication partagée par Andrea Pontiroli (@andre_ponti) le

#mashrouleilaconcert #mashrouleila #gaypride #tunis #ilovetunisia

Une publication partagée par Andrea Pontiroli (@andre_ponti) le

Rania présente sur les lieux a affirmé que "tout le monde y a prêté attention. Le geste était tellement spontané. Quand on aime, peu importe que l'on soit hétérosexuel, homosexuel ou bisexuel. C'était beau à voir" a-t-elle affirmé.

Même son de cloche du côté de Hamdi: "J'étais juste derrière eux. Je suis fier de voir ça en Tunisie, ça prouve qu'on évolue côté libertés". À Tunis pour deux semaines avant de retourner au Luxembourg où il travaille, il affirme cependant que les mentalités n'ont toujours pas évolué dans le bon sens: "J'ai entendu des insultes, de nombreuses insultes destinées à ces deux jeunes de la part de certaines personnes autour de moi. Je trouve ça complètement absurde".

Effectivement dans une des photos captées par le HuffPost Tunisie, on peut clairement remarquer un doigt d'honneur en arrière plan au moment où les deux hommes s'embrassent.

tg

La situation des homosexuels en Tunisie est préoccupante. Depuis plusieurs mois, les arrestations se multiplient notamment sur la base de l'article 230 du Code Pénal criminalisant la sodomie. Pire encore, la pratique de tests anaux sensés prouver l'homosexualité provoque un tollé auprès de nombreuses associations qui ont appelé à cesser de recourir à cette pratique "humiliante et dégradante".

Hamed Sinno, figure d'une jeunesse arabe libérée

Dès 2013, le chanteur libanais fait son coming out et s'affiche en une du magazine Têtu.

Leader du groupe libanais "Mashrou’ Leila", fondé en 2008, qui trouve un écho considérable dans les pays arabes mais également de l'autre côté de la Méditerranée, il traite de front le sujet de l’homosexualité avec des textes "relatifs à la laïcité, à l’amour gay, aux problèmes sociaux dont on ne parle pas, que l’on n’accepte pas, que nous avons peur d’évoquer”, a expliqué Jalal Elias, un des membres de Mashrou’ Leila sur le site Queerty.

Interdit de se produire en Jordanie pour ses chansons engagés sur des sujets sociaux "dérangeants" à l'instar de l'homosexualité, le groupe a enregistré 4 albums dont le dernier en 2015 s'intitule "Ibn El Layl".

Quelques photos du concert:

gt

gtgt

frgr

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.