Younes et Bambi, de l'humour et de l'amour (ENTRETIEN)

Publication: Mis à jour:
YOUNES ET BAMBI
Camille Bigo
Imprimer

MARRAKECH DU RIRE - Pour la première fois, le Marrakech du Rire accueille le Jamel Comedy Club, le show parisien de Jamel qui laisse toute sa place aux jeunes talents. Devant la réplique du décor parisien, le duo Younes et Bambi, révélation du Jamel Comedy Club, présente ses nouveaux sketchs. Le HuffPost Maroc est allé à la rencontre de ces jeunes humoristes qui, même en dehors des planches, savent garder leur humour. Entretien à prendre parfois au second degré.

HuffPost Maroc: Comment vous êtes-vous rencontrés?

Younes: On s'est rencontrés il y a sept ans. Bambi travaillait dans l'entreprise Sidéco, c'est une entreprise d'épingles.

Bambi: C'est à mon oncle. C'est le mec qui a rapporté les épingles à nourrice en France.

Younes: Moi à ce moment-là je cherchais un travail.

Bambi: Il a commencé par un stage, puis il a eu un CDD.

Younes: J'ai travaillé 4 ans là-bas, je crois.

(second degré)

Et notre première sortie c'était au Parc des Princes. Je savais qu'il aimait bien le PSG et je l'ai invité. C'était quoi? PSG-Caen?

Bambi: PSG-Ajaccio, rappelle toi bien 2-1 (on se remémore le match...).

Comment en êtes-vous arrivés à faire de l'humour?

Y: Je pense que quand tu fais de l'humour, c'est avant tout parce que tu aimes faire rire les gens. Tous les deux, on était des boute-en-train. On était faits pour se rencontrer.

B: On a tous les deux fait des cours de théâtre avant de se connaître. Après il y a eu l'épisode des épingles, et on a commencé à faire des café-théâtre. On s'est professionnalisé comme ça.

C'est comment de travailler à deux sur scène?

B: C'est comme un petit couple, il y a des hauts, des bas. On se pique, on se surprend.

Y Et il a souvent la peau douce en plus.

B: Et lui, il adore les petits massages le matin.

Ça vous est venu tout de suite l'idée de faire des sketchs sur vos différences?

Y: La première fois qu'on est montés sur scène, on avait un petit sketch. Mais après il est juif, je suis un arabe-musulman, on s'est dit qu'il y avait un truc à faire.

B: On a parlé de ça pendant longtemps, on en a fait un spectacle ("L'Arabe et le Juif", ndlr). Mais là, on est en train d'écrire le deuxième spectacle. Le sketch qu'on fait au Marrakech du Rire, au Jamel Comedy Club et en première partie du Gala Jamel et ses amis (en Facebook live), ça n'a rien a voir avec le premier.

Vous êtes-vous posé des limites quand vous avez écrit et joué votre premier spectacle?

B: Nous on est des fous-fous, on ne s'est jamais mis de barrières. Et dans le sketch de ce soir, il n'y en a pas non plus. Notre seule limite c'est le rire: quand c'est marrant on le met, on le note.

Révélations du Jamel Comedy Club

yb

Comment Jamel vous a approchés pour le Jamel Comedy Club?

B: C'est nous qui l'avons approché. Il y a une scène ouverte pour les jeunes talents, le mardi, au Jamel Comedy Club. Le jour où on a joué, on a eu la chance d'avoir Jamel et c'est là que ça a commencé.

C'est la 4ème fois que vous participez au MDR, ça vous a fait quoi la première fois?

B: C'était incroyable. C'était EuroDisney.

Y: On se retrouve en conférence de presse avec Jamel, Franck Dubosc, Michaël Youn... c'est incroyable oui.

B: Et il y avait le match de foot avec les joueurs professionnels. Comme on est fans de foot, ça aussi c'était incroyable.

Y: On est chanceux. Ce n'est pas donné à tout le monde.

Du coup, reconnaissants envers Jamel?

B: On ne peut pas être reconnaissants. Si on en est là, c'est grâce à nous, uniquement grâce à nous (rires).

Y: C'est le seul qui nous a donné cette chance. On sera reconnaissants à vie.

B: C'est même le seul qui donne leur chance aux jeunes. On ne le remerciera jamais assez. On a travaillé, il ne t'offre pas les choses comme ça, sur un plateau mais vraiment, on le remerciera toute notre vie.

Comment avez-vous évolué depuis?

Y: Comme on dit dans le jargon, tu prends de la bouteille!

B: C'est vrai que t'as pris de la bouteille toi. Pour la petite anecdote, voilà comment Younes a pris de la bouteille. Il y a deux jours, il arrive sur scène, pam, panne de micro, plus de piles. Et Younes, il te fait une presta, il t'envoie mais il t'envoie! Et le public en redemande.

Y: Mais attends, t'as un truc qui joue: c'est que Bambi est derrière. Tu sais que si tu tombes, il te relève.

Pour finir, Younes, c'est quoi un juif?

Y: On se vanne sur tout, le physique, les religions mais Bambi, c'est comme un frère.

Et Bambi c'est quoi un arabe?

B: Je vois plus qu'un humain, moi aussi je vois un frère.

LIRE AUSSI: