Nouveau coup de filet anticorruption: Quatre arrestations et confiscation des biens de 7 autres personnes

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Les biens de six hommes d'affaires et d'un douanier viennent d'être confisqués dans un nouveau coup de filet anticorruption, a annoncé le président de la commission de confiscation Mounir Ferchichi, lors d'une conférence de presse tenue ce vendredi 30 juin.

Il s'agit de:
  • Habib Ben Abdelkader Houas
  • Kamel Ben Abdallah Ben Frej Chemli
  • Sahbi Ben Mohamed Ben Saadallah Toumi
  • Slaheddine Ben Abdelhamid Chemli
  • Chokri Ben Bechir Briri
  • Mabrouk Ben Abdellatif Khachnaoui
  • Samir Ben Mansour Rached

Ces derniers auraient des liens avec les clans Ben Ali et Trabelsi et ont réalisé des profits "de manière illégale".

Quatre nouvelles arrestations

Quatre personnes parmi ceux dont les biens ont été confisqués, ont été arrêtées aujourd’hui, rapporte Mosaïque Fm. Ces personnes seraient impliquées dans des affaires de contrebande et de trafic de devises.

Parmi eux figure le douanier retraité Samir Ben Rached. Ce dernier aurait profité de son poste pour tisser des liens avec des parties influentes et aurait reçu des pots de vin notamment pour faciliter le trafic de devises et de l’or. Il serait impliqué dans des affaires administratives et financières suspectes. Son nom figure notamment dans des affaires de contrebande notamment en matière de trafic de bananes et de ferrailles.

Quant aux autres personnes arrêtées, il s'agit de Chokri Berriri et des frères Slah Eddine et Kamel Chemli.

Selon la même source, Berriri, originaire de M’saken (gouvernorat de Sousse) est impliqué dans la contrebande de l’électroménager et dans des affaires de chèques sans provisions. Ce dernier dirige actuellement une entreprise de vente de matériaux de construction.

Concernant les frères Slah Eddine et Kamel Chemli, originaires de Ksar Hélal (gouvernorat de Monastir) et installés à Kairouan, ils ont été impliqués auparavant dans le trafic de devises et d’autres affaires douanières dont l’import illégal de produits en provenance de la Chine et de la Turquie via l’Algérie et la Libye. Kamel Chemli a été arrêté, par ailleurs, et interrogé dans l’affaire des pétards du port de Sfax.

D'après Réalité, la liste des personnes soupçonnées de corruption est relativement longue et compte environ 360 noms. D’autres opérations de confiscations sont prévues les prochaines semaine selon la même source.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.