Nabil Ayouch rejoint l'académie des Oscars

Publication: Mis à jour:
NABIL AYOUCH
Loic Venance/AFP
Imprimer

OSCARS - "The Academy of Motion Picture Arts and Sciences", plus communément appelée l'académie des Oscars, a accueilli 774 nouveaux membres permanents en son sein. Parmi eux, un Marocain, le cinéaste Nabil Ayouch.

Une académie qui "s'ouvre au monde"

Une académie plus ouverte que jamais au monde. Les 774 nouveaux membres sont issus de 57 pays différents. "C'est la première année où l'académie s'ouvre au cinéma mondial", explique Nabil Ayouch au HuffPost Maroc. "Sur les personnes nommées, 30 à 40% sont non-américaines".

Cela fait quelques années déjà que l'académie tente de diversifier l'origine de ses membres. Cette dernière avait été violemment critiquée en 2016, année où tous les acteurs nommés étaient "blancs". C'est à cette occasion qu'a été lancé le désormais fameux hashtag #OscarSoWhite.

Cette année, l'académie est donc allée plus loin en s'ouvrant à des personnalités non-américaines. De nombreux acteurs de Bollywood comme Amir Khan, Aishwaria Rai Bachchan et Amitabh Bachchan font notamment partie des nouveaux membres.

Une nouveauté très positive selon le cinéaste marocain. "C'est une bonne chose de voir que le cinéma américain s'ouvre au cinéma mondial dans un contexte politique actuel très compliqué aux États-Unis et dans le monde", nous confie-t-il. Pour lui, cette ouverture va au-delà des récentes polémiques. "Le fait de chercher des personnes dans le monde arabo-musulman notamment est très positif".

"Nous allons recevoir les premier films à considérer en septembre"

En sa qualité de membre de l'académie, Nabil Ayouch aura pour mission de voter pour les films qui seront nommés aux Oscars et ceux qui remporteront la si convoitée statuette. "Les membres de l'académie le sont à vie", nous explique le réalisateur, "nous allons recevoir les premier films à considérer en septembre. Le premier tour devrait avoir lieu au plus tard fin décembre, et le second tour, durant lequel nous sélectionnons les vainqueurs, aura lieu en janvier."

A noter que trois des films de Nabil Ayouch avaient été sélectionnés pour représenter le Maroc aux Oscars, Mektoub, Ali Zaoua et Les chevaux de Dieu.

Le cinéaste est actuellement en Belgique où il termine la production de son dernier film, Razzia, qui devrait sortir dans les salles "au premier trimestre de 2018", nous informe-t-il.

Tourné à Casablanca, Ouarzazate et dans les montagnes de l'Atlas, le long métrage rassemble cinq histoires distinctes, certaines se déroulant au début des années 80 et d'autres dans le Casablanca d'aujourd'hui. Tous les personnages ont pour lien un professeur ayant enseigné dans une petite école d'un village berbère de l'Atlas en 1982.

LIRE AUSSI: