Hafedh Caid Essebsi appelle à un remaniement ministériel et veut plus de place pour Nidaa Tounes

Publication: Mis à jour:
HAFEDH CAID ESSEBSI
FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Dans un statut publié sur sa page Facebook, Hafedh Caid Essebsi, dirigeant de Nidaa Tounes et fils du président de la République, a appelé un remaniement ministériel.

"10 mois après l'Accord de Carthage, un remaniement ministériel en profondeur est devenu aujourd'hui inéluctable et devrait même en toucher la structure" a-t-il affirmé.

Cette appel au remaniement est nécessaire selon lui afin de donner plus d' "efficacité et de cohésion au travail gouvernemental", balayant le poids de Nidaa Tounes sur le travail gouvernemental: "La preuve la plus grande est qu'il suffit de voir le nombre de conseillers du chef du gouvernement qui ne sont pas membres de partis politiques pour comprendre qu’un tel argument est faux". Selon lui, certains cadres du parti pensent même être "délaissés politiquement".

Cependant a-t-il noté, le gouvernement ne peut atteindre ses objectifs "sans prendre en considération -objectivement- le choix du peuple tunisien qu'il a exprimé lors des élections d'octobre 2014 en faisant de Nidaa Tounes le premier parti du pays".

Ses résultats doivent être pris en considération respectant ainsi "la volonté du peuple mais aussi le processus démocratique, sans y porter atteinte sous quelque appellation que ce soit", faisant ici référence au gouvernement d'Union nationale issu de l'Accord de Carthage et regroupant plusieurs partis et organisations.

Mercredi, le secrétaire général de l'UGTT, Noureddine Taboubi avait également appelé à un remaniement ministériel partiel mais également à une restructuration de l'équipe gouvernementale.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.