Réagissant au gel de ses avoirs Slim Riahi assure que "Youssef Chahed est fini politiquement"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Alors que le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis Sofiene Sliti venait d'affirmer le gel des avoirs du président de l'Union Patriotique Libre Slim Riahi pour des soupçons de corruption et de blanchiment d'argent, ce dernier n'a pas tardé à rétorquer.

Intervenant sur la chaine Nessma TV, celui-ci affirme n'avoir eu "confirmation de la nouvelle qu'en ayant écouté le porte-parole du tribunal. Pour moi, il n y a encore rien d'officiel vu qu'il n'y a pas eu de communication officielle. Mais ce qui est sur c'est que demain nous allons prendre nos dispositions" a-t-il indiqué.

Affirmant s'être déjà expliqué avec le pôle économique et financier, il indique avoir eu vent "d'une nouvelle information" qui viendrait se rajouter à son dossier.

"Aujourd'hui, il y a un chantage politique!" a-t-il martelé avant d'ajouter: "vu qu'il y a chantage politique, je vous annonce que j'ai porté plainte contre le chef du gouvernement en tant que représentant de l'État tunisien (...) en Grande Bretagne" a-t-il indiqué affirmant être résident permanent en Grande-Bretagne.

Remettant en cause la lutte contre la corruption menée par le chef du gouvernement qu'il juge "sélective", Slim Rihahi conclu en affirmant que "Youssef Chahed est fini politiquement", en faisant également un hashtag utilisé sur sa page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.