Opération antiterroriste européenne: Six Marocains présumés membres de Daech arrêtés

Publication: Mis à jour:
Imprimer

TERRORISME - Six Marocains membres présumés de Daech ont été arrêtés lors d'une opération antiterroriste, menée ce mercredi, entre l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Les quatre premiers mis en cause, tous de nationalité marocaine, ont été interpellés à Palma de Majorque, a fait savoir le ministère espagnol de l'Intérieur. Âgés entre 31 et 38 ans, ils disposaient tous d'un permis de résidence dans l'Union européenne.

Le Marocain arrêté en Allemagne est, lui, âgé de 43 ans, alors que le dernier interpellé au Royaume-Uni, âgé de 28 ans, est un imam espagnol de nationalité et marocain d'origine. Les deux ont été arrêtés à la demande des autorités espagnoles, précise le ministère.

L'enquête avait été ouverte en 2015, lorsqu'une page web, contenant plusieurs vidéos d'endoctrinement, expliquant notamment la procédure à suivre pour rejoindre les rangs de Daech en Syrie avait été repérée par les autorités. Leur auteur, un "jeune musulman résidant en Espagne" avait alors été identifié. Il s'agirait de l'"imam salafiste" arrêté au Royaume-Uni, qui faisait déjà l’objet d’enquêtes de la part de plusieurs pays européens.

"Leader spirituel"

Le mis en cause exerçait des tâches d’endoctrinement, de radicalisation et de recrutement pour Daech auprès des quatre Marocains arrêtés à Palma de Majorque, au point de devenir leur "leader spirituel", souligne le ministère espagnol.

Un prédicateur salafiste, dont le discours public était connu des services de sécurité européens pour avoir recruté des combattants collecter des fonds pour la Syrie. Ses déplacements fréquents et les mesures de sécurité qu’il adoptait rendaient difficile son arrestation.

L’individu arrêté en Allemagne maintenait également des contacts directs avec le reste des personnes interpellées dans le cadre de cette opération, ajoute la MAP, citant également les autorités espagnoles. Il avait participé à l’élaboration de vidéos de propagande pour Daech.

Pour ce qui est du groupe appréhendé à Palma de Majorque, il avait réussi à attirer des adeptes non seulement à travers ses activités sur les réseaux sociaux, mais également grâce à des réunions clandestines hebdomadaires durant lesquelles les membres effectuaient notamment des partages de tâches et diffusaient un discours de plus en plus extrémiste.

Cette opération antiterroriste a été menée avec la participation des services de sécurité espagnols, la police fédérale allemande et la police métropolitaine de Londres, ainsi que l’appui de l’Europol.

LIRE AUSSI: