Feux d'été : les incendies ravagent des forêts, des champs de blé et des arbres fruitiers dans six wilayas

Publication: Mis à jour:
FEUX DE FORTS
Archives
Imprimer

Plusieurs feux déclarés ont séparément ravagé des dizaines d’hectares de forêts, des arbres fruitiers ou des champs de blé dans des régions du centre, de l’est et de l’ouest du pays rapporte l’APS citant la Protection civile et la Direction générale des forêts (DGF). Les foyers d’incendies se sont déclarés ces derniers jours causés par la vague de chaleur que traverse l’Algérie,

La protection civile signale que ces foyers concernent six (06) wilaya, dont certains sont maîtrisés par les sapeurs pompiers, ayant touché El Tarf, Guelma, Jijel, Médéa, Ouargla, Relizane. Des enquêtes ont été déclenchées pour déterminer les causes exactes de ces flammes ravageuses.

Près de 40 hectares de champs de blé ravagés par le feu à El Tarf

Pas moins de 37 hectares de champs de blé et d’eucalyptus ont été ravagés par des incendies enregistrés dans la wilaya d'El Tarf entre jeudi et lundi derniers.

Selon la même source, les premiers feux de récoltes ont ravagé 35 hectares de blé dans la commune frontalière de Bouhadjar où les flammes ont également détruit une dizaine de sacs de blé de 30 kg chacun, ainsi que 200 arbres fruitiers, 140 bottes de foin et de nombreux casiers et niches.

Deux autres foyers d’incendie, signalés dans l’après-midi de lundi au Djebel Tela, dans la commune d’Ain Assel et à Besbes, ont détruit 1.000 m 2 d’eucalyptus dans chacune de ces deux communes, a-t-on ajouté de même source.

L’intervention rapide des services des forêts et des éléments de la protection civile qui sont intervenus dès l’alerte donnée par les riverains a permis de limiter les dégâts matériels, a-t-on soutenu.

Selon la même source, un important dispositif humain et matériel a été enclenché dans le cadre de la lutte contre les incendies de forêts dans cette wilaya qui couvre une surface de 289.175 hectares dont 179.031 hectares de superficie forestière, représentant un taux de recouvrement de 62%.

Plus de 50 hectares d’arbres forestiers ravagés à Jijel

Dans la wilaya de Jijel, une superficie de 51 hectares d’arbres a été ravagée durant les cinq derniers jours suite à une série de 16 incendies qui se sont déclenchés dans les forêts.

Les régions forestières des communes Est de la wilaya à l’instar d’Oued Yahia, Khedrouche, El Milia, Setara, Taher et Chakfa, connues par leur couvert forestier dense et leur caractère montagneux, ont été la cible des flammes coïncidant avec le début de la saison estivale caractérisée par des températures caniculaires, a souligné la même source.

Les feux de forêts, enregistrés depuis jeudi dernier et qui se sont poursuivi jusqu’à lundi après-midi à travers plusieurs régions montagneuses de la wilaya, ont été maîtrisés et n’ont pas occasionné de pertes humaines, ni parmi la faune, a-t-on affirmé.

Le capital forestier de la wilaya de Jijel s’étend sur une surface de 147.000 ha, soit 60% de la surface globale de la wilaya, a-t-on rappelé, précisant que le plus important de ces forêts se concentre dans les régions montagneuse difficiles s’étendant du sud-ouest des montagnes des Babor jusqu’au nord-ouest au niveau des frontières administratives de la wilaya de Skikda.

En 2016, une superficie de 1.031 hectares de forêts a été détruite par les feux à Jijel, a-t-on encore rappelé.

Médéa : d’importants moyens déployés pour circonscrire un violent incendie de forêt à El-Hamdania

A Médéa, d’important moyens de lutte anti-incendie sont mobilisés depuis lundi pour circonscrire un incendie, qui s’est déclaré sur les monts d’El-Hamdania (nord de Médéa), où des équipes de la Protection civile, appuyées par des éléments de la direction des forets, tentent d'en maîtriser plusieurs foyers.

Les mauvaises conditions météorologiques, notamment la persistance des fortes chaleurs ainsi que la difficulté d'accès à certains foyers d’incendie, rendent très difficile la mission des équipes déployées sur le terrain, a expliqué l’officier de la protection civile, le lieutenant Karim Benfahsi.

Un premier foyer d’incendie, qui a réduit en cendre d’importante parcelles du massif forestier de la commune d’El-Hamdania, a pu être circonscrit dans la journée de mardi, selon l'officier, qui a indiqué qu'un dispositif de surveillance avait été maintenu sur place afin d’éviter une reprise des flammes, assurant que deux camions de lutte anti-incendie et une vingtaine d’éléments ont été affecté à cette mission.

Un second foyer, localisé sur les monts de Msenou, versant est du massif forestier d’El-Hamdania, est toujours actif, a déclaré pour sa part Ahmed Salem, chef de service à la direction des forets, précisant que le relief accidenté de la région en proie aux flammes, retarde la progression des équipes de lutte anti-incendie.

Des équipes pédestres ont été déployées, a-t-il ajouté, à certains endroits pour essayer de créer des barrières anti-feu et empêcher la propagation des flammes aux parcelles les plus boisées du mont Msenou.

Interrogé sur les pertes occasionnées jusqu’à présent, M. Salem a indiqué qu’il était prématuré de quantifier ces pertes d’autant plus que des foyers sont encore actifs et que le gros des efforts est axé sur la circonscription de l’incendie.

Relizane : 16,5 ha de forêts endommagés par deux incendies

Par aileurs, plus de 16,5 hectares d'espaces boisés ont été endommagés par deux incendies, qui se sont déclarés dans les régions d'Ain Tarik et de Zemmoura (Relizane).

Le chef de bureau « Statistiques » à cette direction, le capitaine Hamidi Belaziz a fait savoir que les deux incendies ont été circonscrits mardi, indiquant que l’un d'eux s'est déclaré dimanche au lieu-dit "Ain Dalia" dans la forêt Tafernet à Ain Traik (90 km à l’est de Relizane) endommageant 15 ha.

Le même jour, un autre feu a été enregistré au lieu-dit "Ouled Yahia Sidi Abdelaziz" dans la commune de Dar Benabdellah (Zemmoura) ravageant 1,5 ha de forêts.

Les deux feux qui ont été maitrisés en trois jours ont détruit des arbres de pin d’Alep, de cyprès, de pin et du maquis, en raison des conditions climatiques (canicule, vent) et de l'état du terrain accidenté.

Les agents de la conservation des forêts et de la protection civile sont intervenus rapidement pour empêcher la propagation des flammes vers d’autres zones et protéger les habitations et les récoltes en mobilisant des camions d’extinction, du matériel et autres engins.

Les services compétents ont ouvert une enquête pour déterminer les causes des deux incendies.

Plus de 140 hectares de récoltes agricoles et de couvert végétal forestier détruits par le feu à Guelma

Au total 141 hectares de récoltes agricoles et couvert végétal forestier ont été détruits dans 31 incendies déclenchés depuis début juin dans différentes régions de la wilaya.

Une superficie de 116,5 ha de récoltes agricoles, dont 108,5 ha de blé dur, a été entièrement détruite durant cette période suite à 27 incendies, a précisé la même source à l’APS.

Le dernier feu signalé a eu lieu lundi aux environs de 15H dans la ferme "Alili Sadek" dans la commune de Kalaâ Bousbaâ, à une douzaine de kilomètres au nord de Guelma, occasionnant la destruction, entre autres, d’un hectare de blé dur et une quinzaine d’oliviers, a ajouté la protection civile.

Depuis le début du mois de juin en cours, 24,5ha de couvert végétal forestier ont été détruits dans 4 incendies, selon la même source.

Le dernier feu a été enregistré lundi soir au mont El Manchourah de la mechta El Makassa dans la commune de Bouati Mahmoud à 25km au nord de Guelma, a-t-on souligné précisant que ce feu avait occasionné la destruction de 12 hectares de couvert forestier tandis que huit (8) logements ruraux implantés dans cette région ont été protégés.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.