Les parents de cette jeune fille qui rêve d'un chat auront du mal à résister à ce vibrant plaidoyer

Publication: Mis à jour:
VGFBG
TWITTER / SASSYSAMOSA
Imprimer

INSOLITE - Six pages, rien que ça! Passionnée de chats, Romesa, une jeune Texane de onze ans, s'est lancée dans l'écriture d'un manifeste destiné à convaincre ses parents d'adopter un petit félin. Rédigé en seulement une heure, le texte détaille d'abord pourquoi la jeune fille veut tellement un chat. Ne voulant pas s'arrêter là, elle a également entrepris de lister tous les avantages que représente l'acquisition de cet animal de compagnie.

Amusée, sa sœur a posté une photo de l'oeuvre de Romesa sur Twitter.

Un post qui a très vite suscité l'amusement et la compassion des internautes.

"Vous devriez lui offrir un chat. Je doute qu'un doctorant aurait travaillé aussi sincèrement sur sa thèse qu'elle ne l'a fait"

Le hashtag #letromesahaveacat ("laissez Romesa avoir un chat") a même été créé:

"Mon chat est d'accord pour que Romesa ait un chat. C'est à peu près la seule chose avec laquelle elle est d'accord"

Et la jeune fille développe un argumentaire plutôt bien fourni. On peut y lire que le chat est bon pour les enfants et qu'il leur permet d'avoir une plus grande confiance en eux. Mais aussi que ce serait un excellent moyen pour elle de passer moins de temps devant les écrans, comme le lui conseillent souvent ses parents, car elle pourra jouer avec son nouveau compagnon.

Romesa va jusqu'à invoquer l'argument de la religion en citant le prophète Mahomet qui "nourrissait et apportait toujours son aide aux chats car il savait que ce sont des animaux gentils et propres".

rgtgtrr

Romesa dit aussi vouloir adopter un chat venant d'un refuge, "pour lui sauver la vie". De quoi faire de cette adoption une véritable défense de la cause animale.

Rien ne dit si Romesa a fini par avoir gain de cause mais sa sœur a indiqué lundi 26 juin sur Twitter qu'aucune boule de poils n'était encore arrivée dans leur famille.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.