Boxe - Championnats d'Afrique 2017 : trois médailles d'or pour l'Algérie signées Flissi, Bouchen et Sfouh

Publication: Mis à jour:
BOX BOUCHENE
Algeria's Souhila Bouchene celebrates with her gold medal after winning the women's boxing (48-51kg) final at the 11th Africa Games in Brazzaville on September 12, 2015. AFP PHOTO / MONIRUL BHUIYAN (Photo credit should read Monirul Bhuiyan/AFP/Getty Images) | MONIRUL BHUIYAN via Getty Images
Imprimer

Champion d’Afrique en titre, le boxeur, Mohamed Flissi (52 kg), a conservé sa couronne, dimanche, à l’occasion de la clôture des 18es Championnats d'Afrique disputés à Brazzaville (Congo). Chez les dames, Souhila Bouchen (48 kg) et Ouidad Sfouh (54 kg) se sont également illustrés en montant sur la plus haute marche du podium.

Fidèle à lui-même, Mohamed Flissi a démontré une nouvelle fois qu’il reste une valeur sûre du noble art algérien. Présent à Brazzaville pour défendre son titre acquit en 2015, le natif de Boumerdès a réussi dans sa tâche en disposant du Botswanais, Mohammed Otukice Rajab, en finale de la catégorie des 52 kilogramme.

Pour sa part, Réda Benbaziz a eu moins de succès que son compatriote dans sa quête de l’or. Concourant dans la catégorie des 60 kg, Benbaziz s’est incliné en finale, battu par le Kenyan Okoth Nicholas Okongo.

A noter que Mohamed Flissi (52 kg), Réda Benbaziz (60 kg) et Touareg Mohamed Yacine (46-49 kg) ont réussi à composter leurs billets pour les championnats du monde 2017 en réussissant à attendre les demi-finales. Le rendez-vous mondial aura lieu du 25 aout au 3 septembre à Hambourg (Allemagne).

Bouchen et Sfouh deux filles en or

Concernant les boxeuses algériennes, la moisson est belle avec deux titres africains, néanmoins, il y avait de la place pour mieux faire. En effet, sur les six filles arrivées en finale, deux seulement ont réussi à sortir du lot en montant sur la plus haute marche du podium.

La grosse satisfaction côté algérien est venue de Souhila Bouchen (48 kg) et Ouidad Sfouh (54 kg). Les deux pugilistes ont brillé de mille feux en offrant à l’Algérie deux belles médailles en vermeille. Habituée des lieux pour avoir remporté dans cette même salle la médaille d’or des Jeux Africains de 2015, Bouchen s’est sentie comme chez elle, où elle a dominé en finale la Camerounaise, Akoa Bengono Christine. Pour sa part, Sfouh a fait de même en s’imposant face la Sud-africaine Niambongui Nadege Marline.

Par contre, Nour El Houda Baahmed (57 kg), Romayssa Boualam (51 kg), Soumaya Tabarkot (64 kg) et Hadjila Khelif (69 kg) ont échoué dans l’ultime combat se contentant ainsi de la médaille d’argent. Quant à Houria Triki (60 kg), elle a remporté la médaille de bronze, jeudi dernier, après avoir vu son parcours prendre fin en demi-finale.

A l’issue de cette 18e édition des Championnats d'Afrique, l’Algérie a remporté 10 médailles : 3 or, cinq en argent et deux en bronze.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.