Direction de la prison d'Al Hoceima: "Il n'existe pas un imprimé de demande de grâce royale"

Publication: Mis à jour:
PRISON
Shutterstock / albund
Imprimer

PRISON - Comme suite à des "informations" relayées par des sites web sur "le refus des détenus de signer des imprimés relatifs à la demande de grâce royale", la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) réagit. Dans un communiqué parvenu à la MAP, hier, elle précise que ces "informations sont dénuées de tout fondement".

Elle affirme, par l e même biais, que "la diffusion de ces allégations ne sert que les desseins tendancieux de certaines parties qui prétendent la défense des droits des détenus concernés en surfant sur leur drame et en les manipulant au service d’agendas qui n’ont rien avoir avec leurs intérêts".

La direction de la prison locale d’Al Hoceima, citée par la MAP, a insisté, pour sa part, sur le fait que "la demande de grâce royale est un droit garanti par la loi à tous les détenus". Et de préciser qu’elle n’intervient que "par la fourniture des moyens nécessaires à l’exercice de ce droit, comme les stylos et le papier".

Aussi, la direction de l’établissement pénitentiaire souligne-t-elle "n’avoir distribué aucun imprimé aux pensionnaires" ajoutant qu" il n’existe pas un imprimé de demande de grâce royale".

LIRE AUSSI: