Crise du Golfe, lutte contre la corruption...les messages politiques de Béji Caid Essebsi en marge de la prière de l'Aïd

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Lors de la prière de l'Aïd, effectuée à la mosquée Malek Ibn Anas de Carthage en présence du chef du gouvernement Youssef Chahed et du président de l'ARP Mohamed Ennaceur, le président de la République Béji Caïd Essebsi a envoyé plusieurs messages politiques.

Souhaitant une bonne fête à tous les Tunisiens et "spécialement, à nos concitoyens vivant dans les pays du Golfe", Béji Caid Essebsi leur a rappelé que l'État tunisien se préoccupe de leur sort.

"Nous avons confiance en les pays du Golfe pour traverser cette crise, que j'espère temporaire (...) Quelqu'en soit la cause, il s'agit d'un différend à l'intérieur de la communauté arabo-musulmane" qu'il faudra résoudre "avec le dialogue" a-t-il appelé.

Revenant sur la situation en Tunisie, Béji Caïd Essebsi a indiqué que "le mois de ramadan s'est bien passé tant à un niveau sécuritaire qu'économique".

Saluant les efforts des forces sécuritaires et militaires dans la lutte contre le terrorisme, le président de la République a rendu hommage à Khelifa Soltani tué par des terroristes mais également au lieutenant Mejdi Hajlawi, mort des suites de ses brûlures après les incidents de Bir Lahfay.

Enfin, Béji Caïd Essebsi a salué le travail du gouvernement d'Union nationale "qui a su faire augmenter la croissance -même si ce n'est que de peu- et qui est sur les bons rails, mais également pour son contrôle sur la question terroriste et son entrée dans la guerre contre la corruption, qui est une guerre que nous devons continuer à mener sans faire marche arrière et autour duquel il doit y avoir l'unanimité".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.