Un responsable palestinien fait un don inédit à un hôpital israélien qui l'a soigné de son cancer

Publication: Mis à jour:
ERAN YARDENI
Eran Yardeni
Imprimer

INTERNATIONAL - M. ne veut pas donner son nom, ni discuter avec la presse. Pourtant, ce Palestinien a accompli un acte de générosité hors du commun. Il a offert plusieurs dizaines de milliers de shekels (la monnaie locale) à un hôpital israélien, situé dans la ville de Haïfa.

"J'étais très émue lorsqu'il est venu nous voir après son traitement pour nous l'annoncer, raconte au HuffPost Myriam Ben-Arush, cheffe du service d'oncologie pédiatrique et greffe de moelle à l'hôpital Rambam et directrice de l'hôpital d'enfants Ruth Rappaport. Jusqu'à ce jour, nous n'avons jamais eu de donation faite par un Palestinien. Ils nous témoignent toujours beaucoup de reconnaissance après les soins, mais c'est une population peu aisée et ceux qui ont de l'argent donnent principalement aux hôpitaux de Gaza."

Salle d'attente

Quelques mois plus tôt, M., responsable local vivant dans les territoires de l'Autorité palestinienne, apprend qu'il a un cancer. Il se rend à l'hôpital Rambam pour recevoir les traitements adéquats.

"Lors de ses séances de radiothérapie, explique la professeure Myriam Ben-Arush, il patientait dans une salle où d'autres enfants, palestiniens eux aussi, attendaient leur tour. Quand il les a vus, il a été très touché. Il a eu envie de faire une donation pour améliorer les conditions d'attente des enfants pendant la radiothérapie, qui pour eux, se fait sous anesthésie générale. Grâce à ce monsieur, ils auront droit à une salle aménagée spécialement pour eux, avec des jeux et un équipement médical pensé pour les enfants."

"Sauver des vies humaines sans aucune considération politique"

Auprès de plusieurs responsables hospitaliers réunis lors de la donation, M. a déclaré: "Quand je suis arrivé à Rambam, j'ai vu une équipe médicale qui traite ses patients avec dévouement, mais j'ai aussi vu la souffrance des enfants malades. Palestiniens, Israéliens, Syriens et des enfants d'autres pays qui sont traités à Rambam pour des maladies graves.

J'ai décidé de faire cette donation pour aider à sauver des vies humaines sans aucune considération politique. Israéliens et Palestiniens souffrent de la violence et je m'efforce de trouver des moyens qui nous permettent de tous contribuer à la paix: soigner les enfants, sauver des vies, partager les connaissances, former des docteurs palestiniens à Rambam, afin d'améliorer le système de santé dans les territoires palestiniens, et encourager à donner entre nos deux nations.

La médecine est un pont entre les peuples et mon espoir est qu'avec cette petite contribution et d'autres dans le futur, nous verrons un jour meilleur demain."

La cancérologue originaire de Dijon était présente lors de cette donation. Elle se souvient avoir été très émue: "Le personnel était étonné et touché. Cette histoire nous a redonné confiance. Nous soignons 1200 Palestiniens chaque année. Nous avons des aides de la part d'Arabes israéliens qui vivent à Haïfa et qui donnent de la nourriture et des habits aux patients arabes. Mais la donation qui vient d'être faite va bien au-delà."

Le système hospitalier israélien a inclus le principe de la charité pour améliorer les services annexes à la santé pure, à la manière des Anglo-saxons.

LIRE AUSSI: