Selon le prince Harry, personne dans sa famille n'a "envie de devenir roi ou reine"

Publication: Mis à jour:
PRINCE HARRY
Britain's Prince Harry smiles during a function at Admiralty House in Sydney on June 7, 2017. Prince Harry is in Sydney to launch the 2018 Invictus Games. / AFP PHOTO / POOL / DAVID MOIR (Photo credit should read DAVID MOIR/AFP/Getty Images) | AFP via Getty Images
Imprimer

Ça ne se bouscule apparement pas au portillon. Le prince Harry a dévoilé dans un entretien avec le magazine Newsweek publié ce jeudi 22 juin qu'aucun de ses proches n'avait particulièrement hâte de monter sur le trône.

Expliquant que lui et son frère William s'efforçaient de "moderniser la monarchie britannique, pas pour (eux) mais pour le bien du peuple", le prince de 32 ans a assuré avec candeur: "Y a-t-il quelqu'un dans la famille royale qui ait envie de devenir roi ou reine? Je ne crois pas, mais chacun endossera ses responsabilités le moment venu".

Le prince Harry est aussi revenu sur le décès de la princesse Diana au cours de cette interview, exprimant son traumatisme lors des funérailles publiques et diffusées dans le monde entier. "Ma mère venait juste de mourir et j'ai dû marcher un long moment derrière son cercueil, entouré par des milliers de gens qui me regardaient, pendant que des millions en faisaient de même à la télévision".

"Même si j'étais roi, j'irais toujours faire mes courses"

"Je crois qu'on ne devrait pas demander à un enfant de faire ça, quelles que soient les circonstances. Je ne crois pas que la même chose pourrait se produire aujourd'hui", ajoute-t-il. La princesse Diana est décédée le 31 août 1997 dans un accident de voiture à Paris. Organisées à Londres quelques jours après, ses funérailles avaient été suivies par trois milliards de personnes à la télévision.

Tête baissée, le visage fermé, Harry et son frère William, alors âgé 15 ans, avaient marché dans un silence pesant pendant une demi-heure dans le quartier royal de la capitale pour accompagner la dépouille de leur mère en l'abbaye de Westminster.

Quant à son quotidien de prince, Harry explique que les gens seraient "surpris" de voir à quel point William et lui-même menaient une "vie normale". "Même si j'étais roi, j'irais toujours faire mes courses", assure-t-il, tout en reconnaissant l'importance de conserver le voile de mystère qui entoure la famille royale. "Il ne faut pas enlever la magie", dit-il. "Les Britanniques et le monde entier ont besoin d'institutions comme celle-ci".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.