Les Etats-Unis avertissent leurs ressortissants du danger de voyager en Algérie

Publication: Mis à jour:
DEPARTMENT OF STATE BUILDING
The State Department Building is pictured in Washington, U.S., January 26, 2017. REUTERS/Joshua Roberts | Joshua Roberts / Reuters
Imprimer

Le Département d'État américain continue à considérer l’Algérie comme destination dangereuse pour ses ressortissants. Un nouveau travel warning américain concernant l'Algérie a été émis cette semaine par le département d'Etat américain.
Mis à jour périodiquement et destiné aux citoyens américains appelés à voyager en Algérie, cet avertissement renouvelle sa mise en garde aux ressortissants américains contre les risques de voyage en Algérie.

En date du 21 juin 2017, le nouveau warning met garde tous les ressortissants américains qui résident ou qui désirent voyager en Algérie contre les risques "terroristes" dans le pays. Le Département d’Etat américain fait état de menaces d'attentats terroristes et d'enlèvements dans certaines "régions d’Algérie".

Les Américains recommandent, ainsi, à leurs ressortissants d’éviter de voyager à moins de 50 km (31 miles) de la frontière est et à 450 kms (280 milles) de la frontière sud. Ils leur recommandent également de ne voyager qu’en avion pour tout déplacement vers les villes du Sud du pays. Ils conseillent, dans le mêmes sillage leurs ressortissants, de n’emprunter que les routes principales lors de leur voyages vers les régions côtières / montagneuses à l'est et au sud d'Alger.

Le Département d'Etat leur recommande également de voyager toujours avec des agents de voyages de bonne réputation qui connaissent la région et déconseille de passer la nuit en dehors des principales villes et lieux touristiques.

'Bien que la violence ait considérablement diminué ces dernières années, les groupes terroristes restent actifs dans certaines régions du pays. Bien que les grandes villes soient fortement surveillées, la possibilité d'actes terroristes dans les zones urbaines ne peut être exclue', peut-on lire dans la mise en garde qui rappelle des actes terroristes menés récemment notamment en Kabylie, à Constantine et dans la région de Tebessa non loin des frontières algéro-tunisiennes.

Les Algériens ont exprimé, à maintes reprises, leur agacement quant à la teneur alarmiste et stéréotypée des "Travel warning" sur l'Algérie publié périodiquement par le Département d'Etat américain. Les affirmations américaines en matière de risque terroriste dans le pays sont fortement contestées par les autorités algériennes qui considèrent que les rsiques en question ne sont pas plus importants en Algérie qu'ailleurs.

Le 15 décembre 2016, l'Algérie, à travers un communiqué du ministère des Affaires étrangères avait réprouvé ces warning qui selon elle "traduit, comme à l’accoutumée, la propension de ses rédacteurs à percevoir la situation en Algérie à travers des prismes déformants et des clichés désuets qui ne reflètent en rien la réalité de la situation sécuritaire en Algérie".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.