Il flirtait avec 7 femmes en même temps jusqu'à commettre l'irréparable

Publication: Mis à jour:
Imprimer

DRAGUE - Tel est pris qui croyait prendre. Ce Don Juan contait fleurette à plusieurs prétendantes en même temps, et une malheureuse erreur de manipulation a exposé sa stratégie aux yeux de toutes.

Nathan n'avait pas froid aux yeux en flirtant avec 7 jeunes femmes simultanément. Il a dû avoir un peu chaud lorsque, par mégarde sans doute, il a lancé une conversation de groupe sur l'application Snapchat... avec toutes ses désormais ex-futures conquêtes.

La version anglaise de "Mashable" a publié les captures d'écran de ces échanges cocasses, que le HuffPost a traduits:

snapchat


"Nathan: Salut ma belle :)
Stefanie: Tu te rends compte que tu as lancé une conversation groupée mec?
Moi: Je devine que ce sont toutes les filles à qui tu voulais envoyer ça... Hey belles gosses"

L'une des femmes a renommé la discussion "Les belles gosses de Nathan", et toutes ont commencé à en rire entre elles. Partageant déjà au moins un point commun, elles avaient des choses à se raconter:

snapchat

"Stefanie: Salut les filles haha
Moi: Trop drôle
Justinne: Quel crétin!
Stefanie: Combien d'entre vous ont reçu des photos de sa ****? Ouh il a dû être gêné et s'est barré"

En effet, après que ses ardeurs ont été révélées au grand jour, Nathan a quitté la conversation et a bloqué les 7 femmes, a raconté Charissa Harris, celle qui a pris les captures d'écran, à "Mashable". Mais la discussion a continué sans le malheureux fautif:

snapchat


"Justinne: Haha probalement (est-il parti car il s'est fait prendre). Ce n'est qu'une question de temps, il se fera prendre à nouveau
Moi: Je suis sûre qu'il va nous envoyer des messages pitoyables d'ici un mois, accusant un collègue qui n'existe pas...
Justinne: J'ai hâte de voir ça!"

La plupart d'entre elles ne l'avaient jamais rencontré, mais il se comportait avec chacune comme si elle était la seule avec qui il flirtait. Charissa Harris a expliqué que depuis qu'elle avait partagé cette histoire, elle avait reçu beaucoup de messages de personnes qui avaient connu le même genre de situation.

Mais en général, les victimes du serial lover ne se parlaient pas une fois le coupable démasqué. Ici, elles ont continué à chatter, s'envoyer des mèmes et se raconter leur quotidien. Le petit groupe a même pensé à se rencontrer "dans la vraie vie"...

snapchat

"Moi: J'aimerais bien qu'on aille boire des margaritas ensemble! C'est tellement dingue
Stefanie: Je me suis dit 'est-ce qu'on est vraiment devenues amies là?'
Justinne: Haha absolument. J'habite à Jax"

...mais la distance ne l'a pas permis. Ce qui ne les a pas empêché de rester dans ce groupe créé, à la base, par erreur. Un de perdu, 6 de retrouvées.

LIRE AUSSI: