Démantèlement d'une cellule terroriste à Essaouira

Publication: Mis à jour:
BCIJ
A Moroccan policeman stands guard at the Central Bureau of Judicial Investigation office in Sale, March 23, 2015. Moroccan authorities said on Monday they had dismantled a militant cell planning to create an Islamic State affiliate in the North African kingdom, seizing guns and accusing its members of plotting attacks. Reporters were shown six pistols and ammunition seized from a hideout near the southern city of Agadir, in the offices of the BCIJ in the city of Sale. REUTERS/Stringer | Stringer . / Reuters
Imprimer

SÉCURITE - Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a procédé, jeudi, au démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à l'organisation dite "Etat islamique", composée de quatre extrémistes s'activant dans la ville d'Essaouira.

"Cette opération a permis la saisie d'armes blanches et d'appareils électroniques. A également été trouvé un manuscrit intitulé "La wilaya de l'Etat islamique au Maghreb al-Aqsa" dans lequel les membres de cette cellule prêtent allégeance au chef de "Daech" et déclarent le jihad au Maroc", indique un communiqué du ministère de l'Intérieur relayé par la MAP.

Leurs cibles, des installations sensibles et des sites touristiques d'Essaouira

"Les investigations ont révélé que les suspects ont planifié l'exécution d'attaques terroristes d'envergure visant des installations sensibles et des sites touristiques d'Essaouira", précise le communiqué. "Les membres de cette cellule terroriste ont également projeté, en réponse aux appels incitatifs de l'organisation terroriste, d'élargir le champ de leurs opérations terroristes à d'autres villes du royaume", précise la même source.

Les mis en cause seront déférés à la justice une fois achevée l'enquête menée sous la supervision du parquet général, a fait savoir le communiqué, relevant que cette opération s'inscrit dans le cadre des efforts déployés pour contrer les menaces terroristes qui visent la sécurité et la stabilité du royaume.

Ces arrestations interviennent moins d'une semaine avant le début du Festival Gnaoua et musiques du Monde d'Essaouira, qui débute le 29 juin prochain.

En mai dernier, quatre personnes, membres s’activant à Bni Bouifrour, Bni Nsar (province de Nador), Driouch et Martil, avaient également été arrêtées par la BCIJ, dans le même cadre. Cette opération avait permis la saisie de matériels et d’équipements électroniques, de cartouches, de documents incitant à la violence et des croquis reproduisant l’étendard de "Daesh".

LIRE AUSSI: