4G LTE : Algérie Telecom hisse l'illimité à des tarifs plus élevés

Publication: Mis à jour:
A
DR
Imprimer

Est-ce la fin de l’Internet illimité chez Algérie Telecom ? C’est en tout cas le cas pour les abonnés de la 4G LTE de l’opérateur historique qui a abandonné la formule qui permettait à tous les usagers de bénéficier d’une connexion à un débit réduit (à 512 kbps) après la consommation du crédit data de l’abonnement acheté. La nouvelle offre confirme cette tendance vers la fin de l’illimité sauf pour des paliers de consommation plus importants.

La modification le 25 mai dernier apportée à l’offre Internet 4G sans fil avec un modem fixe (LTE), par l’opérateur public des télécommunications Algérie Telecom (AT), n’en fini pas de faire des vagues.

Sans préavis et sans même fournir la moindre explication à ses clients, AT a changé radicalement son offre 4G LTE de sorte de réserver le passage au débit réduit de 512 kbps après l’épuisement du crédit initial aux seuls adonnés qui achètent une carte de recharge de 3500 DA au lieu 1000 DA avant cette date. La suppression de l’illimité a été compensée par l’augmentation de la data de 1 Go.

Désagréablement surpris après ce changement, les abonnées à formule 4G LTE, initialement destinée aux zones rurales et reculées non connectée à l’ADSL, ont vite enflammé la toile. Une campagne virtuelle de protestation s’est dégagée après moins d’une semaine de la modification de l’offre.

Un mot d’ordre "#manchardjich" (je ne recharge pas) accompagné d’un plan d’action a été adopté par les facebookers. Il s’agit d’inonder la page Facebook d’Algérie Telecom de commentaires déplorant le changement de l’offre et demandant à l’opérateur public de revoir sa décision. L’appel largement partagé sur Facebook et à un degré moindre sur Twitter a réussi à mobiliser des centaines d’Algériens. 1000 commentaires sont postés en moyenne chaque jour, sur la page d’AT. Dépassés par les événements, les administrateurs de cette page ont tenté au départ de filtrer les messages avant jeter l’éponge.

Sollicitée par les internautes, l’Organisation algérienne de la protection du consommateur (APOCE), a pris les choses en main, en demandant audience au PDG d’Algérie Telecom. Une démarche couronnée le 8 juin par une réunion de travail qui a regroupé les deux parties. APOCE tout qualifiant d’"illégale" les changements apportés par l’opérateur à son offre 4G LTE, a plaidé pour le retour à l’ancienne formule.

Selon les déclarations des animateurs de l’APOCE, les responsables d’AT se sont engagés lors de cette réunion à étudier les propositions de l’association. Effectivement, une semaine plus tard Algérie Telecom annonce sur sa page Facebook une nouvelle modification de ses offres 4G LTE. Certes, plus intéressantes que celles du 25 mai, mais elles ne répondent pas totalement à la demande des internautes et de l’APOCE.

L’illimité à débit réduit à partir de 3500 DA

Dans son communiqué, AT indique que l’accès internet 4G LTE avec modem et un bonus de bienvenue de 15 Go est désormais proposé à 4500 DA. Le même pack avec en plus la téléphonie (VoLTE), avec un bonus de 500 DA d'appels vers le fixe et le mobile en national, est proposé à 5500 DA.

C’est dans la grille de rechargement de cette offre qu’apparaît l’objectif de l’opérateur de hisser le prix de l’illimité à partir d’une recharge de 3500 DA. Ainsi, selon les détails de la nouvelle offre, la carte de recharge de 500 DA permet d'obtenir 1 Go d'internet et 1 Go supplémentaires en débit réduit (allant jusqu'à 512 Kbps), le tout valable 10 jours. La durée de validité passe à 30 jours à partir d’une recharge de 1000 DA qui permet un volume data de 4 Go et de 4 Go supplémentaires en débit réduit (allant jusqu'à 512 Kbps).

Pour 2500 DA, l’abonné obtient 10 Go d'internet + 10 Go supplémentaires en débit réduit (allant jusqu'à 512 Kbps). Pour des cartes de recharge de 3500 et 6500 DA, Algérie Telecom offre respectivement 15 et 30 Go d'Internet, et une fois épuisé ce volume data, la connexion bascule en débit réduit (allant jusqu'à 512 Kbps), sans limitation sur le volume des données, le tout valable 30 jours.

Cette nouvelle grille de rechargement s'applique aux rechargements des nouveaux clients de la 4G LTE et aux anciens qui ont dépassé la période d'engagement des 12 mois. Dans son document, AT précise que cette nouvelle offre a été validée par l’Autorité de régulation de la poste et télécommunication (ARPT).

Jugeant ces nouvelles modifications apportées à l’offre 4G LTE en dessous des attentes, APOCE a annoncé la semaine dernière son intention de poursuivre sa campagne de pression sur Algérie Telecom. L’association compte saisir la justice pour tenter d’obtenir l’annulation des modifications. Une pétition a été lancée en ligne. Et au 17 du mois, le nombre de signatures récoltées a dépassé les 6000. Ces dernières seront remises au Premier ministre Abdelmadjid Tebboun, affirment les responsables de APOCE.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.