Sfax: Une opération de circoncision collective provoque un tollé chez les médecins

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Depuis quelques jours, des photos relatives à une cérémonie de circoncision collective au profit des enfants des familles démunies à l’hôpital universitaire Habib Bourguiba, à Sfax, ont fait le tour des réseaux sociaux et provoqué une vague d'indignation. On y voit des membres de l'UGTT en compagnie du staff médical au cours d'une opération de circoncision "traditionnelle".

efrfr
frrfr

Une vidéo a même été publiée sur la page officielle de la section régionale de l'UGTT démontrant l'ambiance joviale des médecins, des infirmiers et des parents des enfants circoncis.

Ces photos ont suscité la réaction immédiate des internautes dont notamment des médecins et des politiciens qui, tous, ont fortement critiqué cet agissement. "C'est une honte" a lancé l'ancien ministre de la Santé, Said Aidi, dans un statut publié sur sa page Facebook, en appelant les autorités à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à ce genre de mascarade.

L’Association Tunisienne de Chirurgie Pédiatrique a, à son tour, publié un communiqué dans lequel elle exprime son indignation notamment en ce qui concerne la pratique de la circoncision sans aucun respect des droit élémentaires et fondamentaux des enfants. Elle souligne que la circoncision est un geste chirurgical qui doit se faire dans un bloc opératoire sous anesthésie et sans douleur. Elle appelle, par ailleurs, le ministère de la Santé à ouvrir une enquête afin de préciser les responsabilités de chacun et de mettre fin à ces pratiques.

De son côté, Mohamed Douagi, Chef de service de réanimation néonatale de l’hôpital militaire de Tunis et président de la Société tunisienne de pédiatrie, est intervenu sur les ondes de Mosaïque Fm pour dénoncer ces actes. Il a indiqué que les opérations de circoncision collective n'ont pas été effectuée par des spécialistes. "Des gens qui ne sont pas médecins ont effectué des circoncisions, et selon les commentaires un arbitre de football aurait aussi effectué cette intervention sur un enfant" a-t-il dit en appelant à porter plainte contre l’État pour "mise en danger de ces enfants".

D'après Mosaïque Fm, une enquête a été ouverte par le ministère de la Santé pour revenir sur les conditions de l'opération de circoncision collective effectuée à l'hôpital de Sfax.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.