L'auteur de l'attaque à Bruxelles était un Marocain connu des services de police

Publication: Mis à jour:
BELGIUM
Belgian soldiers patrol inside Brussels central railway station after a suicide bomber was shot dead by troops in Brussels, Belgium, June 21, 2017. REUTERS/Francois Lenoir | Francois Lenoir / Reuters
Imprimer

BRUXELLES - Quelques heures après l'explosion survenue dans la gare centrale de Bruxelles, le profil de l'assaillant a déjà été révélé par les autorités belges. Ce dernier serait un citoyen marocain de 36 ans connu des services de police, mais "n'était pas recherché pour des faits liés au terrorisme", explique le New York Times.

Selon Le Figaro, qui cite la bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans, l'assaillant était connu "uniquement pour un fait de drogue en 2016 et non pour radicalisme ou terrorisme".

Ce dernier, dont seuls les initiales O.Z. ont été communiquées par les autorités belges, habitait Molenbek, quartier bruxellois tristement connu pour être une plaque tournante du radicalisme islamiste en Europe.

Toujours selon le New York Times, le ministre de l'intérieur belge Jan Jambon a déclaré à la radio VRT News que "plusieurs maisons ont été perquisitionnées pendant le nuit".

Récit des faits

Selon la BBC, O.Z. a d'abord approché un groupe de passager et a fait explosé une valise. La première détonation était de faible ampleur, suivie d'une seconde plus importante.

L'homme, qui contrairement aux premières informations, ne portait pas de ceinture explosive, a ensuite poursuivi le chef de gare avant de se précipiter vers un soldat en criant "Allah Akbar". Il a finalement été abattu par le militaire.

Si l'attaque n'a pas fait de blessés, elle a néanmoins provoqué un mouvement de panique dans la gare: "des gens traversaient des voies", rapporte ainsi Le Figaro. Selon la MAP, "un mouvement de foule a été observé dans le centre de la capitale où les gens couraient dans tous les sens. Des témoins ont indiqué avoir été confinés dans une galerie à proximité de la Grand-Place où des coups de feu auraient été entendus".

LIRE AUSSI:Explosion à la gare centrale de Bruxelles: l'assaillant abattu