L'importation d'alcool au Maroc baisse drastiquement avant ramadan

Publication: Mis à jour:
Imprimer

RAMADAN - L'importation de boissons alcoolisées au Maroc a connu une baisse drastique un mois avant ramadan. C'est ce qui ressort de la dernière note d'information du Haut commissariat au plan (HCP) sur les effets du mois de ramadan sur les importations des produits alimentaires.

Les boissons alcoolisées sont ainsi "touchées par un effet baissier, évalué à -54%", indique le HCP. Pendant les quinze premiers jours de ramadan, l'importation d'alcool est cependant repartie très légèrement à la hausse (-47%).

À noter que pendant le mois sacré, la plupart des débits d'alcool ferment ou arrêtent de vendre des boissons alcoolisées, à l'exception de certains lieux fréquentés par les touristes ou résidents étrangers au Maroc.

Officiellement, "il est interdit à tout exploitant d'un établisse­ment soumis à licence de vendre ou d'offrir gratuitement des bois­sons alcooliques ou alcoolisées à des marocains musulmans", sous peine d'amende de 300 à 1.500 dirhams et d'emprisonnement de 1 à 6 mois.

Dans la pratique, hors ramadan, les débits d'alcool vendent des boissons alcoolisées aux Marocains. Selon un rapport de l'organisation mondiale de la santé (OMS), publié en 2014, 5,4% des Marocains consomment de l'alcool.

LIRE AUSSI: