Attaque djihadiste contre un hôtel près de Bamako: 2 morts, 36 otages libérés

Publication: Mis à jour:
BAMAKO
Reuters TV / Reuters
Imprimer

MALI - L'attaque armée, dimanche, contre un hôtel de luxe près de Bamako, au Mali, a fait deux morts, alors qu'une trentaine d'otages pris par les assaillants a été libérée par les forces spéciales maliennes, a annoncé le ministre malien de la Sécurité , Salif Traoré.

"C'est une attaque djihadiste. Les forces spéciales maliennes sont intervenues. 36 otages ont été libérés. Malheureusement, il y a eu, pour le moment, deux morts dont une Franco-Gabonaise", a déclaré M. Traoré, cité par l'agence Reuters.

Cinq terroristes ont été tués au cours de cette attaque djihadiste et un complice a été arrêté, a indiqué sur Radio France internationale (RFI) Salif Traoré. Parmi les blessés figurent huit éléments des forces de sécurité malienne.

"La première victime est une Franco-Gabonaise tandis que la vérification de la nationalité de l'autre est en cours", a déclaré Baba Cissé, porte-parole du ministère de la Sécurité.

Après de longues heures de traque, "nous avons récupéré les corps de deux assaillants abattus", a déclaré le ministre à la presse, ajoutant que pour "deux autres", les troupes étaient "en train de ratisser pour retrouver les corps", sans préciser s'il en restait encore en fuite.

Fréquenté par les expatriés occidentaux, l'hôtel est situé à Dougourakoro dans un campement à l'est de la capitale malienne.

La dernière attaque visant des Occidentaux dans la capitale malienne remonte à mars 2016, contre l'hôtel Nord-Sud de Bamako, abritant la mission de l'Union européenne qui entraîne l'armée malienne (EUTMMali). Un assaillant avait été tué.

Le 20 novembre 2015, un attentat contre l'hôtel Radisson Blu avait fait 20 morts.

L'état d'urgence est en vigueur au Mali quasiment sans interruption depuis cet attentat.

LIRE AUSSI: