Le déficit commercial se creuse selon l'Office des changes

Publication: Mis à jour:
Imprimer

BALANCE COMMERCIALE - Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 13,1% durant les cinq premiers mois de 2017, se chiffrant à plus de 78,44 milliards de dirhams contre 69,35 milliards de dirhams un an auparavant, selon l'Office des changes.

Cette aggravation est attribuable à l'augmentation des importations (+8,6%), plus importante que celle des exportations (+5,3%), explique l'Office des changes dans une note sur les indicateurs préliminaires du mois de mai 2017, précisant que le taux de couverture des importations par les exportations s'est situé à 56,8%, contre 58,6% à fin mai 2016.

L'accroissement des importations à près de 181,76 milliards de dirhams est essentiellement imputable à la hausse des produits énergétiques (+42,7%), des biens d’équipement (+8,1%), des produits bruts (+7,4%), des produits alimentaires (+2,3%), des demis produits (+1,5%) et des produits finis de consommation (+1,2%).

Concernant les exportations, elles sont passées de 98,08 milliards de dirhams à fin mai 2016 à 103,31 milliards de dirhams, souligne l'Office des changes. Cette évolution trouve son origine dans la hausse des ventes de la quasi-totalité des secteurs, notamment celui de l'aéronautique (+9%), des phosphates et dérivés (+7,9%), de l'industrie pharmaceutique (+7,4%), de l’agriculture et l'agro-alimentaire (+6,7%) , de l'électronique (+4,9%), de l’automobile (+1,5%) et du textile et cuir (+0,1%).

Une note de conjoncture du Haut-commissariat au plan (HCP), publiée en avril, mettait également le doigt sur le gap entre les exportations du Maroc et ses importations. Alors que les importations auraient grimpé de 9,5% au premier trimestre 2017, les exportations de biens n’auraient progressé que de 2%. Ce gap n’a pas été sans impact sur le déficit commercial, qui se serait creusé de près de 21%.

LIRE AUSSI: Le déficit commercial se creuse de 21% relève le HCP