Cristiano Ronaldo au Real Madrid, est-ce le début de la fin?

Publication: Mis à jour:
CR7
Twitter/Cristiano ROnaldo
Imprimer

RONALDO - Le nom du multiple ballon d'or portugais est sur toutes les lèvres. Depuis la parution du quotidien sportif portugais A Bola, rien n'est plus sûr quant au destin de Cristiano Ronaldo au sein du Real Madrid. "Ronaldo veut abandonner l'Espagne" titre en une le journal portugais.

une sur cr7

Depuis, l'information a fait le tour de la presse internationale et beaucoup de rumeurs circulent. Le HuffPost Maroc a choisi de dresser une liste des raisons pour lesquelles Cristiano Ronaldo serait susceptible de quitter le Real Madrid.

Première hypothèse: CR7 veut quitter l'Espagne car il ne se sent pas assez soutenu par son club

En pleine tempête médiatique à propos d'une plainte pour fraude fiscale déposée par le parquet de Madrid, l'attaquant portugais se sentirait délaissé par le club Merengue qui, selon lui, ne lui apporte pas le soutien nécessaire. C'est du moins ce qu'a déclaré Nuno Luz, journaliste portugais considéré comme un intime de CR7, sur l'antenne de Radio Marca.

Nuno Luz affirme à la radio espagnole que "Ronaldo a décidé de ne pas revenir jouer en Espagne. Il considère que cette plainte fiscale a nui à son image, et que personne n'est en train d'essayer de le défendre. Il a fait les choses de la plus légale des manières. Désormais, la volonté de Cristiano est de trouver un nouveau club." Une déclaration qui jette donc le doute sur l'avenir de CR7 au Real, d'autant plus que le journaliste portugais Nuno Luz assure en "savoir beaucoup" sur le sujet.

La Casa Blanca a cependant publié un court communiqué de presse sur son site internet, assurant que "Ronaldo n'aura aucun mal à prouver son innocence."

communiqué real madrid

Seconde hypothèse: Un moyen de faire pression sur les dirigeants

C'est bien connu, lors du mercato, certains joueurs n'hésitent pas à bluffer leurs clubs, annonçant leur volonté de changer d'air, alors qu'il serait tellement plus simple d'augmenter leur salaire de quelques dizaines de milliers d'euros. Cette méthode est pratiquée par de très nombreux joueurs désireux d'une petite revalorisation. Mais le problème semble plus conséquent. Le quotidien espagnol Marca confirme cependant que le Real Madrid met tout en oeuvre pour conserver son précieux ballon d'or. Des négociations seraient donc en cours en ce moment.

Le quotidien portugais A Bola affirme même que Cristiano Ronaldo se serait directement adressé au président du Real, Florentino Perez. Ce dernier risque gros dans cette affaire, les élections du prochain président du Real approchant, Perez perdrait toute chance de briguer un nouveau mandat si sa pépite lui filait entre les doigts. Raison de plus pour céder aux caprices de CR7, si caprice il y a. Car pour l'instant, les différentes sources de la presse portugaise et espagnole semblent plus confirmer un point de non retour qu'une "banale" crise passagère au sein du club aux douze ligues des champions.

Troisième hypothèse: CR7 voudrait-il tester sa cote sur le marché des transferts?

Le CIES (Observatoire du football) a publié le 12 juin dernier la liste des joueurs les plus chers du monde. En tête de ce classement, l'attaquant brésilien du Barça Neymar (210.7 millions d'euros). Son compère Leo Messi se place lui en quatrième position (151.7 millions d'euros). Loin derrière, Cristiano n'est classé qu'en onzième position avec une valeur marchande de 112.4 millions d'euros. Ce qui ne signale pas pour autant une baisse de forme de l'attaquant portugais, fier d'un palmarès exceptionnel sur les quatre dernières années. Avec entre autres trois ligues des champions, deux ballons d'Or et un titre de champion d'Europe avec le Portugal l'été dernier.

Et si cette annonce explosive de départ n'était qu'un moyen pour lui de jauger sa cote sur le marché des transferts? Dans le but de préparer son "après Real", s'il y en a un. Car pour l'instant rien, si ce n'est ces récentes polémiques, ne donnerait raison à Cristiano Ronaldo de quitter le club qui lui a tout donné.

Rappel de ses démêlés avec la justice

La bombe larguée par le quotidien A Bola tombe quelques jours seulement après l'annonce d'une plainte pour fraude fiscale déposée par le parquet de Madrid auprès du Trésor Public espagnol. En cause: des revenus stratosphériques générés par ses contrats de droits à l'image. Le footballeur qui jouit d'une énorme popularité auprès des plus grosses marques s'affiche régulièrement en tant qu'égérie. Une activité loin d'être illégale.

Ce qui semble beaucoup moins légal, c'est la gestion de ces copieuses rentrées d'argent pour en dissimuler une grande partie (14.7 millions d'euros) à travers une société écran basée dans les Îles Vierges britanniques. Un procédé qui ressemble à s'y méprendre aux méthodes utilisées par le clan de Leo Messi en 2016, qui avait bénéficié de sociétés écrans pour percevoir, sans payer d'impôts, des revenus publicitaires estimés à 4.1 millions d'euros. Le quintuple ballon d'or argentin s'était alors acquitté d'une amende de 3.7 millions d'euros et d'une peine de deux ans de prison. Peine qu'il n'effectuera jamais car en Espagne, toute peine de prison égale ou inférieure à deux ans n'est que rarement appliquée.

En ce qui concerne Cristiano Ronaldo, la fraude fiscale est bien plus élevée. Et la star du Real Madrid risque à présent une condamnation allant de une à cinq années de prison ferme.

Une réunion a lieu aujourd'hui à Madrid entre Florentino Perez, Cristiano Ronaldo et son agent Jorge Mendes. L'occasion pour le président du Real Madrid de bien démontrer son attachement au joueur portugais. En face, Jorge Mendes plaidera sans doute la cause de son poulain. Selon Marca, le Paris Saint-Germain et Manchester United seraient déjà sur le coup. Selon le Daily Mail, l'agent de Cristiano Ronaldo aurait pris contact avec le président du PSG Nasser Al Khelaifi lors de la finale de la ligue des champions. Affaire à suivre de très près.

LIRE AUSSI: