Beyoncé a accouché de jumeaux: Ce que la science nous a appris sur la gémellité

Publication: Mis à jour:
BEYONCE AWARDS
Beyonce holds the awards she won for Best Urban Contemporary Album for "Lemonade" and Best Music Video for "Formation" at the 59th Annual Grammy Awards in Los Angeles, California, U.S. , February 12, 2017. REUTERS/Mike Blake TPX IMAGES OF THE DAY | Mike Blake / Reuters
Imprimer

SCIENCE - Beyoncé a donné naissance à ses jumeaux dans la semaine. Un grand pas pour l'Humanité et un bouleversement pour le couple qu'elle forme avec le rappeur Jay Z. La chanteuse américaine avait pris tout le monde de court en février dernier en révélant en légende d'une photo de son ventre rebondi qu'elle n'attendait pas un mais deux enfants, sans toutefois révéler leur sexe.

En attendant de voir à quoi ressemblent les enfants du couple Carter (après Blue Ivy, cinq ans), Le HuffPost a cherché à savoir ce que la science avait découvert sur les jumeaux. Les dernières études publiées sur le sujet ont montré qu'en la matière, les scientifiques ont peu de certitudes et encore beaucoup de questions sans réponses.

Les jumeaux partageant les mêmes gènes peuvent être très différents

jum

Une étude anglaise menée sur plus de 11.000 jumeaux a voulu montrer l'importance des gènes et des conditions environnementales dans les risques de contracter une maladie létale et de développer tel ou tel trait de caractère. Cette étude publiée en 2013 a été vivement critiquée à sa sortie.

Si les jumeaux peuvent partager les mêmes gènes, on les dit alors monozygotes, leurs caractères peuvent être extrêmement différents. De même, deux jumeaux monozygotes peuvent avoir une grande différence de poids ou de taille dès la naissance et même l'un peut développer une maladie sans qu'elle affecte l'autre jumeau.

The Independent rapporte par exemple l'histoire d'une femme enceinte alcoolique qui a donné naissance à des jumeaux monozygotes. L'un des deux a souffert d'un syndrome d'alcoolisme foetal, l'autre non. Même en partageant le même environnement foetal et les mêmes gènes, les jumeaux sont différents. Cette différence reste un mystère pour la science.

Les gènes de vrais jumeaux ne sont pas identiques

jum

Les jumeaux identiques, ou monozygotes, proviennent d'un même œuf fécondé qui contient le même génome (ensemble du matériel génétique d'un individu). Ils devraient donc être exactement semblables, non?

Et bien non. Dès 2008, une équipe de chercheurs de l'université de Birmingham, ont constaté à partir de la comparaison des génomes de 19 paires de jumeaux identiques, que chez certains d'entre eux, l'ADN différait parfois. "Il y a des parties du génome qui s'écartent de la règle des deux copies [selon laquelle on porte deux copies de chaque gène, chacune hérité de l'un des parents, NDLR], c'est là vous avez un nombre variant de copies", expliquait le généticien Carl Bruder.

Les vrais jumeaux sont donc très ressemblants, car ils partagent bon nombre de caractéristiques psychologiques et biologiques. Mais ils ne développeront pas les mêmes maladies, par exemple. En 2013, un test était d'ailleurs mis au point pour différencier les vrais jumeaux, du nom de "Twin Test".

Les jumeaux ont-ils ont une mystérieuse connexion?

jum

Avez-vous entendu parler des jumelles Gemma et Leanne Houghton? En 2009, les deux adolescentes âgées de 15 ans sont chez elles. Leanne prend un bain, sa sœur est, elle, dans une autre pièce. Elle a une crise d'épilepsie et s'évanouit manquant de se noyer. Gemma a le "pressentiment" qu'il va arriver quelque chose à Leanne et entre dans la salle de bain au même moment. Elle la retrouve inconsciente. Après un massage cardiaque, la jeune femme reprend connaissance. Les secours arrivés sur place sont formels, sans l'intervention de Gemma, Leanne n'aurait probablement pas survécu.

Si cette histoire est souvent citée comme un exemple de télépathie entre jumeaux, il n'existe pas de preuve scientifique que les jumeaux aient un sixième sens qui puisse leur faire ressentir la douleur de l'autre ou le danger dans lequel il pourrait se trouver. Le site spécialisé Live Science ajoute un peu de contexte à cette histoire. Ce n'était pas la première crise de Leanne. Toute la famille avait été prévenue par l'équipe médicale qui suivait la jeune fille que l'histoire pouvait se répéter et qu'il fallait garder un œil sur elle.

A priori donc, si Gemma a eu un excellent réflexe, ce n'est pas surprenant. En n'entendant aucun bruit d'éclaboussures, il y a fort à parier que son père, sa mère ou une autre personne connaissant la santé de l'adolescente serait allée voir si tout allait bien. Toutes les histoires de jumeaux du genre ne peuvent pas s'expliquer ainsi mais une chose est sûre, si mystère il y a la science ne l'a pas percé à jour.

LIRE AUSSI: Cette fillette atteint 11/10 sur l'échelle de Beyoncé de la confiance en soi