SNJT: Le limogeage de Elyes Gharbi est contraire à la loi

Publication: Mis à jour:
ILYES GHARBI
Facebook Elyes Gharbi
Imprimer

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a estimé que le gouvernement, en décidant d’écarter le Président-directeur général de la Télévision tunisienne, Elyes Gharbi, a renforcé sa “mainmise sur les médias publics”.

La décision du gouvernement est “une atteinte à la loi”, ajoute le SNJT qui déplore “le peu d’égard réservé à l’opinion publique”.

Dans une déclaration publiée, samedi, à l’issue de la réunion de son bureau exécutif, le SNJT considère que la décision de démettre de ses fonctions Elyes Gharbi et de désigner Abdelmajid Mraihi par intérim est “en totale contradiction avec le décret-loi 116 et le principe d’indépendance de l’information publique”.

Cette décision ne fait que consacrer la continuité de “la politique de marginalisation” de la Haute autorité indépendante de communication audiovisuelle (HAICA).

Le SNJT rappelle que cette décision intervient quelques jours seulement après “la confiscation” du centre africain de perfectionnement des journalistes et communicateurs (CAPJC) et quelques mois après “les désignations parachutées et sur la base d’allégeance politique à la tête d’établissements publics d’information”.

Avant de prendre cette décision, ajoute le SNJT, la Présidence du Gouvernement aurait dû attendre les résultats de l’enquête administrative dont elle avait ordonnée l’ouverture suite au retard d’une heure et demie enregistré, jeudi, dans la diffusion du journal télévisé.

Dans un communiqué rendu public, vendredi, la Présidence du Gouvernement a annoncé que le P-dg de l’Etablissement de la Télévision tunisienne avait été démis de ses fonctions et qu’Abdelmajid Mraihi avait été chargé de l’intérim.

La Présidence du gouvernement avait ordonné l’ouverture d’une enquête administrative suite au retard d’une heure et demie enregistré, jeudi, dans la diffusion du journal télévisé.

Elle avait, en outre, adressé, vendredi après-midi, un courrier à la HAICA pour connaître son avis concernant la nomination d’un nouveau Président directeur général de l’ETT, en application du décret-loi n° 2011-116 du 2 novembre 2011.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.