Béji Caïd Essebsi souligne l'importance de contenir la crise entre le Qatar et nombre des pays du Golfe

Publication: Mis à jour:
ESSEBSI QATAR
(LtoR) Algerian Prime Minister Abdelmalek Sellal: Tunisian Assembly President Mohamed Ennaceur; the Emir of Qatar, Tamim bin Hamad al-Thani; Tunisian President Beji Caid Essebsi, French Prime Minister Manuel Valls and Tunisian Prime Minister Youssef Chahed (R) stand on stage during the opening ceremony of the 'Tunisia 2020' international investment conference on November 29, 2016 in Tunis. France and Qatar promised billions of dollars of financial support to Tunisia at the launch Tuesday of a co | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Recevant vendredi le ministre d’Etat qatari aux Affaires étrangères, Soltane Ben Saâd al-Muraikhi, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a mis l’accent sur l’importance de contenir la crise entre l’Etat du Qatar et nombre des pays du Golfe.

Le Royaume d’Arabie Saoudite, le Bahrein, les Emirats Arabes Unis et l’Egypte, suivis par le Yémen quelques heures plus tard, avaient annoncé lundi 5 juin la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, en invoquant des questions de sécurité nationale et en accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir des ” groupes terroristes “.

Préoccupé de l’évolution de la situation, Caïd Essebsi a jugé indispensable de faire prévaloir le dialogue, de prêcher l’apaisement et d’éviter l’escalade.

Il a également estimé judicieux de donner une chance à l’Emir de l’Etat du Koweït pour poursuivre ses initiatives louables visant à désamorcer le conflit.

Selon un communiqué de la présidence de la République, le Chef de l’Etat a souligné l’impérieuse nécessité de préserver l’esprit de solidarité et de coopération entre les pays du Golfe, de renforcer de l’unité de la région et d’immuniser le Conseil de la coopération du Golfe (CCG) qui, a-t-il dit, ” constitue le point lumineux dans les expériences d’intégration arabe “.

” Les circonstances délicates que traverse la région exigent une plus forte cohésion et une plus étroite solidarité entre l’ensemble des pays arabes pour faire face aux défis qui se posent “, a affirmé Caïd Essebsi.

Le ministre qatari a rendu hommage au chef de l’Etat pour sa vision judicieuse et son appel au dialogue et à l’entente au service de la région du Golfe et du monde arabe.

D’après le même communiqué, la rencontre a permis de passer en revue l’évolution des relations de fraternité et de coopération entre la Tunisie et l’Etat du Qatar et d’examiner les moyens de les renforcer dans tous les domaines.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.