Akli Yahiaten enchante ses fans à Bouira lors d'une soirée émouvante

Publication: Mis à jour:
AKLI YAHIATEN
capture ecran
Imprimer

Un des grands piliers de la chanson kabyle, Akli Yahiaten a subjugué jeudi soir ses fans à Bouira lors d’un concert émouvant animé à la maison de la culture Ali Zaâmoum en présence d’un public nombreux, dont plusieurs familles venus des quatre coins de la wilaya.

La grande salle des spectacles de la maison de la culture était déjà pleine avant le début du concert. Après un bref passage du chanteur Ahcen Ath Zaâim qui a animé la première partie de la soirée, le maestro Akli Yahiaten a fait son apparition sur la scène sous les applaudissements et les youyous des femmes venues en grand nombre admirer la beauté de ses chansons surtout celle parlant de la nostalgie pour son pays et celle d’amour et de fraternité entre Algériens.

84 ans, cheveux grisonnants et chemise blanche, le chanteur a su comment subjuguer son grand public lors de cette soirée en interprétant les plus belles chansons de son parcours notamment celle Netsamen Senvi Nchahed, Ayithvir affeg Alli tharssedh di thizi Thsselmedh yakw fellassen, ou encore les fameux tubes Ayakham dachou Ikyoughen et Ezzrigh Ezzine di Michli, dont le public a longuement repris en chœur avec le chanteur.

Malgré le poids de l’âge, Akli garde toujours sa voix sublime par laquelle a pu renvoyer l’assistance à des années en arrière sous l’effet fort de ses chansons nostalgiques et d’amour envers les siens et l’Algérie, sa patrie, ainsi qu’envers son village Natal Ath Mendes (Boghni).

"Excusez moi chers fans si j’oublie quelques mots de mes chansons, nous sommes vieux maintenant, nous vieillissons" , a lancé le chanteur au public, qui réagissait avec un tonner d’applaudissements en signe d’encouragement à leur hôte tant attendu en ces veillées musicales ramadanesques.

Les familles présentes à la soirée n’ont pas caché leur joie d’assister au concert d’Akli Yahiaten. "C’est mon chanteur préférée, je l’aime beaucoup, a confié à l’APS Leila, une jeune femme en compagnie de sa vielle mère, venues de la localité de Draâ Lakhmis à cette occasion.

Leila a versé des larmes ainsi que d’autres femmes présentes, lorsque le chanteur s’est mis à chanter Ines Iwaghriv Arrawik Sroun, une chanson nostalgique retraçant une histoire d’un homme qui a immigré en France en laissant derrière lui au pays sa femme et ses petits enfants, avant d’enchaîner par a França methqarrachin thechouredh Tsipiassine .

Pour satisfaire toute la composante de son public bouiri notamment ceux arabophones, Akli Yahiaten a saisi cette occasion pour leur offrir le tube Rayha Tekwini Rayha Tmelkini ,créant une véritable fusion entre ses fans avant de clôturer sa soirée par la chanson de Athassekourth Leqsar affeg akmenzar avec une musique chaâbi émouvante et inoubliable.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.