Une centaine de Tunisiens prêts à traverser la frontière algérienne pour demander "l'asile social"?

Publication: Mis à jour:
TUNISIAN YOUTH
Godong via Getty Images
Imprimer

Désespérée, une centaine de jeunes Tunisiens originaires de la région de Feriana du gouvernorat de Kasserine auraient décidé de fuir le pays pour se réfugier récemment en Algérie, rapporte le site d'information algérien Algérie Patriotique citant des médias tunisiens.

Ces derniers auraient franchi les frontières algériennes illégalement pour échapper à la faim, à la pauvreté et au chômage, précise une source algérienne à Tunigate en ajoutant qu'ils auraient même manifesté leur souhait d'obtenir la nationalité algérienne. Cet agissement entre dans le cadre d'une escalade pour protester contre la non satisfaction de leurs revendications et l'indifférence des autorités tunisiennes face à leurs problèmes, explique le média.

"En 72 heures, près de 106 Tunisiens dont l'âge varie entre 19 et 40 ans auraient tenté d'infiltrer les frontières algériennes" indique la source en précisant qu'ils seraient en sit-in depuis quelques jours devant la délégation de Feriana. Ces jeunes auraient, appelé, par ailleurs, à rencontrer le consul de la Tunisie à Tébessa et le gouverneur de Kasserine afin de trouver une solution.

La police des frontières algériennes aurait intercepté, arrêté et interdit à ces jeunes de poursuivre leur chemin. Elle les auraient transportés, par la suite au niveau de la zone frontalière commune où ils auraient passé deux nuits, logés et nourris par les autorités algériennes. Toujours selon la même source, cinq tentes auraient été mises à leur disposition.

Tunigate rappelle, d'autre part, que des manifestants de la même région de ces jeunes, ont tenté il y a quelques jours, de bloquer la route reliant la délégation de Hydra et la wilaya de Tébessa en Algérie. Ils ont organisé une manifestation pacifique suivie d'une grève générale pour protester contre la marginalisation et l'absence de développement dans la région. Des jeunes chômeurs ont, également, installé des tentes près des frontières avec Tébessa en menaçant de faire irruption dans le territoire algérien.

Contacté par le HuffPost Tunisie, le porte-parole du ministère de l'Intérieur Yasser Mesbah affirme ne pas connaitre les détails de cette affaire et ne pas être habilité à en parler, "celle-ci étant du ressort du ministère des Affaires étrangères" a-t-il affirmé.

Le ministère des Affaires étrangères était injoignable.

Ce n'est pas la première fois que des Tunisiens tentent de franchir les frontières algériennes, fuyant la pauvreté et leur situation précaire, et ce dans l'espoir de trouver un avenir meilleur. En 2008, environ 135 Tunisiens ont dépassé, illicitement, les frontières algériennes. Ils sont restés 3 jours avant que les autorités tunisiennes ne réussissent à les convaincre de retourner au pays a affirmé le média.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.